Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

De la vie des passagers contre des pots-de-vin

jeudi, 04 octobre 2018 06:06
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les usagers de la route RN7 accusent la police de roulage de ne pas faire leur travail comme il se doit. C’est au moment où, au lieu de sanctionner les chauffeurs de transport en commun qui dépassent le nombre de passagers à bord de leurs véhicules, ces policiers se contentent plutôt d’empocher des pots-de-vin, et ce au détriment de la vie des passagers. 

Les usagers des voitures de transport en commun de type Toyota Corolla Station ou Probox qui empruntent la route nationale numéro 7 déplorent les mauvaises conditions de transport. En plus des bagages, les chauffeurs de ces voitures embarquent plus de 10 passagers dans une voiture de 5 places. « En partant de Musaga pour se rendre vers Mwaro, Rusaka et Jenda, ce qui s’y passe est très déplorable. Les chauffeurs n’ont pas peur d’embarquer 15 ou 12 personnes dans un véhicule qui n’a que 4 places pour passagers. 3 à 4 personnes se mettent devant à côté du siège du chauffeur. Ils s’assoient sur le frein à main. Et les bagages plein le capot tombent sur les passagers du banc arrière. »

 

Malgré la présence de plusieurs positions policières chargées de la sécurité routière, ces citoyens s’indignent qu’ils n’ont plus personne à qui confier ce problème du fait que ces mêmes policiers reçoivent des pots-de-vin de la part des conducteurs de ces véhicules de transport. « Ils conduisent et ils s’arrêtent en arrivant sur la position policière. Si c’est la première fois qu’ils traversent cette route, ils descendent du véhicule et donnent 5 mille francs au policier. Et sur cette route se trouvent plusieurs positions policières. La première position de la police de la sécurité routière est située dans la localité communément appelée MWIKORA. D’autres se trouvent à Ijenda. A son premier tour, le chauffeur paie de l’argent à toutes ces positions. Mais à son deuxième tour, il passe sans problème en allumant les phares du véhicule en signe de salutation. »

 

Constatant les risques d’accidents qu’ils peuvent encourir, les usagers de ces véhicules de transport demandent avec insistance à la police de la sécurité routière de se ressaisir afin de faire respecter la loi régissant les conducteurs de ces véhicules de transport et de punir ceux qui vont l’enfreindre afin d’assurer la protection des passagers.

Lu 228 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 332 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha