Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Du rififi entre policiers et militaires à Bururi. Bilan, un policier mort

vendredi, 07 septembre 2018 05:43
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Un policier a été tué ce mercredi 5 septembre 2018, un autre grièvement blessé par un groupe d’hommes armés qui serait des militaires de la position de Muyange. Le groupe d’hommes armés allait arrêter 3 jeunes dans un bar appelé Isanganiro situé sur la colline Gishishima, zone kivumu de la commune Mugamba en province de Bururi. Des gens sur place se sont opposés à l’arrestation d’un des jeunes, et lesdits policiers étaient venus pour secourir la population qui les avait alertés.

Selon la population de la colline Gishishima, ce groupe d’hommes armés de fusils était en tenue civile. Ils étaient venus à bord des motos et ces dernières les ont déposées à quelques mètres du bar communément appelé Isanganiro. Arrivé à l’intérieur dudit bar, ce groupe d’hommes armés s’est fait identifier à la population qui était sur place. Ils ont indiqué qu’ils étaient des militaires de la position de Muyange et qu’ils avaient comme mission de mettre aux arrêts 3 jeunes.

 

« Ils voulaient arrêter trois jeunes à savoir un certain NIYOKINDI, le nommé chef et un autre du nom de HAVUGIYAREMYE. Ils étaient avec un jeune homme qu’ils avaient ligoté et un autre qui, visiblement, était un Imbonerakure. Ce dernier avait pour rôle de désigner les personnes à arrêter. Ces jeunes sont accusés de port illégal d’armes à feu, de vol et d’être de mèche avec les groupes rebelles. C’est celui qu’on appelle chef qui a été arrêté mais les gens qui étaient sur place se sont opposés à cette arrestation. Ils sont allés alerter les policiers de la position située à l’école de Kivumu. » Témoigne notre source

 

Quatre policiers dont le chef de poste sont intervenus pour secourir la population qui les avait alertés. A leur arrivée, comme l’indique notre source de la colline Gishishima qui était sur place, l’un des membres de ce groupe a donné l’ordre de tirer sur les policiers. « L’un de ces militaires qui était en tenue civile a intimé l’ordre à ses collègues de tirer sur les policiers. Une balle a touché le chef de poste au niveau des côtes et il est mort sur le champ. Un autre a été blessé au niveau de la cuisse et les deux autres policiers ont réussi à s’échapper. Le blessé et le corps de la victime ont été évacués par un véhicule de l’O.T.B Tora. Nous avons appris que leur chef a regretté ce qu’ils ont fait car leur mission n’était pas de tuer ces gens. »

 

La population de la zone Kivumu en commune Mugamba indique que ces jeunes vivent en harmonie avec les autres et qu’ils sont uniquement victimes d’avoir manifestés contre le 3è mandat de Pierre NKURUNZIZA.

 

Au commissariat de police à Bururi, l’on confirme ces informations. D’après une interview accordée au correspondant de la Radio Isanganiro, l’incident a eu lieu parce que les deux corps de défense et de sécurité ne se sont pas identifiés.

 

L’année dernière, trois personnes ont été tuées par des militaires dans la même commune de Mugamba au cours d’une opération d’arrestation des jeunes accusés d’être de mèche avec les groupes armés.

Lu 585 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 189 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha