Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Quand les Directeurs de l’enseignement monnaient les diplômes

mercredi, 11 juillet 2018 10:14
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Tension vive depuis quelques jours entre enseignants et responsables de l’éducation en province Cankuzo. A l’origine, le Directeur provincial de l’éducation aurait intimé l’ordre au directeur du lycée communal Mishiha d’accorder le diplôme à une élève qui a démérité. Une injonction que les professeurs dudit collège ont refusé de mettre en application car contraire à leur déontologie professionnelle.

Cette élève au centre du conflit au Lycée communal de Mishiha répond au nom de Jeannette NDAYIZEYE et fréquente la classe terminale. A l’origine du conflit, c’est la décision des professeurs de ne pas octroyer à cette élève un diplôme. « La semaine dernière, les professeurs ont débuté les travaux de délibération. Ils ont alors décidé de faire redoubler cette élève car, non seulement elle a manqué sans aucun motif le stage de fin d’année, mais elle a aussi eu un échec en éducation au second trimestre. » Raconte un des professeurs

 

Après avoir appris cette décision, Jeannette NDAYIZEYE s’est confiée à Benjamin BIGIRIMANA, son tuteur et à Christophe, un professeur vacataire, tous deux faisant partie des Imbonerakure redoutables à Mishiha, pour intercéder dans ce dossier. Ces derniers lui ont alors conseillé de présenter des documents médicaux frauduleux qui, malheureusement, n’ont servi à grand-chose car déclaré non authentiques.

 

La source de la RPA à Mishiha révèle que la corruption a été le dernier recours pour la réussite de cette élève. « Elle a alors fait recours à son tuteur du nom de Pierre MBAZUMUTIMA ainsi qu’à un certain Christophe, enseignant vacataire au dit lycée. Tous les deux sont des Imbonerakure très influents au sein du parti CNDD-FDD. Le même tuteur a promis deux vaches au directeur communal de l’enseignement si ce dernier arrive à convaincre les enseignants d’octroyer le diplôme à cette élève. »

 

Ainsi, le Directeur communal de l’enseignement a donné l’ordre au Directeur du lycée communal de Mishiha de délivrer le diplôme à cette élève mais il s’est heurté au refus des enseignants. Ce lundi, le Directeur provincial de l’enseignement, accompagné par son conseiller, se sont présentés à cette école pour intimider les enseignants mais en vain. Pourtant, une mise en garde contre les enseignants et responsables d’écoles qui va jusqu’à l’emprisonnement a été adressée par le ministère de tutelle pour ceux qui se rendront responsable de faire avancer les élèves sans la note requise.

Lu 242 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 148 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha