Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Une femme et sa fille sous le choc de la violence des Imbonerakure

mardi, 12 juin 2018 20:15
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Une sexagénaire et sa fille ont été violentées ce lundi 11 juin 2018 par les jeunes Imbonerakure de la zone Kizuka, en commune et province Rumonge. Selon notre source, ces femmes ont été malmenées parce qu’elles sont membres d’un parti de l’opposition. La population de Kizuka dénonce ce comportement et demande que les auteurs soient traduits en justice.

Véronique NTAMAVUKIRO et Francine NDORIMANA sont les deux victimes qui ont été violemment battues par les jeunes Imbonerakure de la zone Kizuka en province Rumonge. Selon notre source à Rumonge, c’était entre 19 heures 30 minutes et 20 heures de ce lundi lorsqu’un groupe d’Imbonerakure a attaqué cette famille à son domicile. Ils ont abandonné les victimes dans une situation critique.

 

Apollinaire NDABAMBARIRE, un des conseillers collinaires, est pointé du doigt comme étant à la tête de ce groupe de malfaiteurs. « C’était un groupe d’Imbonerakure dirigé par le conseiller collinaire Apollinaire NDABAMBARIRE. Le groupe était composé également d’un Imbonerakure prénommé TITE et d’autres Imbonerakure de Kizuka qui ont sévèrement tabassé les membres de cette famille. »

 

Certains membres de la famille des victimes disent qu’elles sont accusées d’être membres du parti d’Agathon RWASA. « Elles sont accusées d’appartenir au parti FNL d’Agathon RWASA. Rien que ça. C’est une succession de violations car dernièrement, d’autres membres de la coalition AMIZERO Y’ABARUNDI ont été également maltraités. » 

 

Révoltée, la population accuse les instances judiciaires de ne rien faire pour rendre justice aux victimes, à défaut de faire cesser ces violences. « Ils molestent toujours les gens. C’est devenu une habitude. Pourtant, aucun Imbonerakure n’a été traduit en justice. Le Procureur provincial a convoqué ces Imbonerakure, mais ces derniers ne daignent même pas répondre à ces différentes convocations et ne sont point inquiétés. » S’indigne notre source à Rumonge qui dit ne pas comprendre comment un Procureur peut se laisser rabaisser à ce point par ces Imbonerakure sans réagir.

Lu 412 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 231 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha