Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Quand les administratifs font tout pour effacer toute trace de leur crime

dimanche, 10 juin 2018 11:33
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Menace de mort à l’endroit de la famille de Juvénal NKURUNZIZA, habitant de Ntega en province Kirundo tué le 13 Mai 2018. Les témoins de son assassinat qui impliqueraient des administratifs disent également être sous menace des Imbonerakure au point de prendre le large.

La famille laissée par Juvénal NKURUNZIZA subit des menaces de mort et se cache de peur d’être tuée par les Imbonerakure de la colline Rukore, commune Ntega de la province Kirundo. Les membres de cette famille ont porté plainte devant la justice mais jusqu’à présent les auteurs de ce crime n’ont pas été inquiétés.

 

Le chef de colline Rukore, Damascène KARUHURA cité dans ce meurtre, en compagnie des jeunes Imbonerakure, ont juré de tuer quiconque témoignerait dans cette affaire. « Depuis qu’on est au courant de l’implication de notre chef collinaire Damascène KARUHURA dans le meurtre de Juvénal, nous recevons beaucoup de menaces. Pour le moment, nous avons envie de fuir car ils s’en sont même pris à nos bétails qu’ils empêchent d’aller paitre. » 

 

Le chef de colline et ses compagnons ont menacé ces témoins d’en finir avec eux dès ce samedi. « Ils nous ont averti qu’après la fête de leur victoire référendaire de ce samedi, ils vont nous tuer. Nous ne savons pas à quel Saint se vouer car nous sommes en insécurité. »

 

La rédaction de la RPA a joint par téléphone le chef de colline Rukore cité dans ce dossier, Damascène KARUHURA, et ce dernier s’est réservé de tout commentaire.

Lu 294 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 192 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha