Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Les pêcheurs et commerçants du port de Rumonge en grève pour contester contre la délocalisation de leur marché

mercredi, 30 mai 2018 20:14
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Paralysie depuis ce lundi 28 Mai de la commercialisation du poisson « NDAGALA » au port de Rumonge. L’administration locale a délocalisé ce commerce qui lie les fournisseurs en provenance de Tanzanie aux commerçants locaux. Des hautes autorités auraient des intérêts dans ce commerce. 

Une nervosité aigue se manifeste chez les commerçants du poisson NDAGALA au port de RUMONGE suite à l’interdiction du commerce qui lie sur ce port, les fournisseurs tanzaniens aux commerçants burundais.  Ils se lamentent car c’est la seule activité qui a été délocalisée.

 

« Ils ont délocalisé le commerce du poisson NDAGALA seulement. Les commerçants de cette espèce de poisson demandent la délocalisation de toutes les activités exercées sur ce port. L’origine de cette paralysie est ce deux poids-deux mesures. » Déplore un de ces commerçants.

 

Ces commerçants font savoir que derrière cette délocalisation se cachent les intérêts de certaines autorités. « Ils veulent nous déplacer vers un nouveau marché qui a été aménagé par un commerçant du nom de BUCUMI. Alors que nous savons qu’en réalité, ce marché appartient au président NKURUNZIZA. C’est pourquoi nous avons créé le désordre. En plus, le responsable du port est le neveu du Président de la République. » S’indigne notre source.

 

Suite à cette paralysie qui dure depuis quatre jours, ces commerçants disent avoir enregistrées de lourdes pertes, d’où ils demandent à l’administration de revoir, à défaut de surseoir à cette mesure.

Lu 344 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 196 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha