Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Vers le suicide de la Regideso

mercredi, 11 avril 2018 18:48
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Sur les 7 mois que durent déjà le contrat Regideso-Interpetrol pour la production de 30 MW d’électricité par jour, la Regideso n’a jusqu’ici payé que 3 mois. A court de moyens, la Regideso est incapable de supporter ses charges mensuelles et le coût de ce contrat qui s’élève à 6 milliards de FBU par mois. Mécontent, Interpetrol a déjà haussé le ton et parle de pertes irrécupérables.

Avec le début de l’exécution du contrat d’achat de l’électricité en septembre dernier, la Regideso a rehaussé ses recettes suite à l’augmentation de ses tarifs. A l’époque, elle a appliqué une augmentation d’une moyenne de 100% pour les différentes catégories de ses clients. Ainsi, la REGIDESO a pu relever ses recettes à plus d’un demi-milliard de FBU juste au premier mois de l’exécution du contrat.

 

Depuis lors, les recettes ne cessent d’augmenter. Durant les 7 mois que durent le contrat, de septembre 2017 à Mars 2018, les recettes de la Regideso s’élèvent a 41.197.066.118 Fbu alors que les 8 derniers mois précédents cette exécution, de janvier 2017 à Aout 2017, elle n’avait pu récolter que 28.572.702.108 Fbu.

 

Toutefois, malgré ce tableau bien peint des recettes, la Regideso ne peut plus honorer tous ses engagements mensuels. Avec des charges mensuelles s’élevant à plus ou moins 11 milliards de Fbu soit 6 milliards pour le contrat Interpetrol et 5 milliards de frais de fonctionnement, les recettes moyennes de 5.5 milliards par mois ne permettent pas à la Regideso de faire face à ses engagements.

 

Alors que le contrat liant la Regideso et Interpetrol, stipule que le paiement est mensuel sauf pour la première facturation qui est payé à partir du 60ème jour après sa présentation, des sources sûres à la Regideso ont confié à la rédaction de la RPA que seuls les mois de Septembre, Octobre et Novembre 2017 ont été jusqu’ici payés.

 

Pour faire face à ce coût cher de ce contrat, la Regideso diminue les distributions d’électricité à ses clients pour ne pas consommer les 30 MW par jour conformément au contrat signé le 19 Mai 2017 par le Directeur Général de la société Interpretrol, le Directeur Général de la Regideso, le Ministre de l’énergie et des mines et celui des finances. Le grand maximum des consommations déjà faites s’élève à 20 MW par jour, selon toujours nos sources.

 

Et pour les consommations de 2 mois, c’est-à-dire Novembre et Octobre ainsi que la deuxième quinzaine du mois de Septembre 2017, la Regideso a payé à Interpetrol plus de 11 milliards de Fbu.

 

Selon toujours nos sources, pour pouvoir payer même ces factures, d’autres fournisseurs ne peuvent pas être payés. Le matériel défectueux de cette entreprise, n’est remplacé que s’il est indispensable à la distribution de l’eau ou de l’électricité, les véhicules ne sont plus entretenus, etc.

 

La Regideso est entre le marteau et l’enclume à cause des dettes de certains grands clients de la Regideso. A titre illustratif, le Gouvernement burundais doit à la Regideso plus de 38 milliards de Fbu de factures impayées.

 

Dans sa correspondance du 23 Mars adressée au 2ème vice-président de la République et au Ministre de l’énergie et mines, Interpetrol a souligné une dette de plus de 18 milliards donc plus de 15 milliards de factures impayées échues.

Lu 260 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Press releases from Africa-Neswroom.com

Qui est en ligne?

Nous avons 250 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha