Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

L’équivalence de diplômes, une préoccupation des lauréats du système BMD

dimanche, 08 avril 2018 20:12
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Janvière Ndirahisha, Ministre de l'éducation Janvière Ndirahisha, Ministre de l'éducation

Les premiers Lauréats du système académique BMD réclament leurs diplômes qui ne leur sont pas encore délivrés trois ans après la fin de leurs études universitaires. Ces lauréats demandent également qu'il y ait équivalence des diplômes pour ces diplômes du système BMD.       

Le système de l'enseignement universitaire de BMD, Baccalauréat-Master-Doctorat a commencé avec l'année académique 2011-2012. Les lauréats de la première promotion à l'université du Burundi disent qu'ils viennent de passer 3 ans sans avoir leurs diplômes et que le ministère de tutelle reste silencieux. « Nous avons fait le système BMD et venons de passer plus de 3 ans sans recevoir nos diplômes. Nous sommes indignés par le silence du ministère face à notre problème. Nous avons à maintes reprises soumis nos doléances au ministre, le problème est connu et il n'y a pas de réaction de la part des autorités mais plutôt un silence », indique un des lauréats.

 

A part que ces lauréats n'ont pas encore eu leurs diplômes, ils indiquent également qu'il n'y a pas de loi garantissant la valeur de ces diplômes. « Au lieu de mettre en place une loi régissant nos diplômes, nous avons vu le gouvernement mettre en place une équivalence administrative qui va régir seulement ceux qui vont trouver de l'emploi à la fonction publique. Est-ce que tous les étudiants qui vont terminer le BAC vont avoir de l'emploi à la fonction publique puisqu'il n'y a pas de loi qui régit le secteur privé? », s’interroge-t-il.

 

Ces lauréats demandent au ministère de l'éducation de faire l’équivalence de ces diplômes pour maximiser les chances de trouver de l'emploi étant donné que tous ne peuvent pas être engagés par la fonction publique. «Pas de législation qui valide notre diplôme. Ceux qui terminent à l'étranger et viennent avec le diplôme de Baccalauréat même de la sous-région, ils ont cette équivalence académique. A quand ils vont régler nos problèmes? Nous demandons à ce qu'il y ait mise en place d'une loi portant équivalence entre le diplôme de Baccalauréat et celui de licence. Nous voyons que nous sommes ignorés et c'est la jeunesse qui en souffre.''  Indique notre source

 

Nous avons contacté par téléphone Janvière Ndirahisha, ministre de l'éducation, enseignement supérieur et de la recherche scientifique, après notre présentation elle a raccroché son téléphone.                   

Lu 475 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 201 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha