Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Un conflit qui prive l’éducation aux élèves

mercredi, 07 mars 2018 16:43
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les élèves de l’école fondamentale de Murambi en province Kayanza viennent de passer une semaine sans fréquenter l’école. A l’origine, l’incarcération de 13 enseignants de cette école suite au malentendu entre eux et le directeur de cette école. Les parents de ces élèves demandent que ce différend soit vidé pour que leurs enfants ne soient pas des victimes.

Depuis ce vendredi 2 Mars, les élèves de l’école fondamentale de Murambi ne suivent pas les cours. Les parents d’élèves demandent que le différend entre le directeur et les treize enseignants incarcérés soit vidé.
Ces parents craignent que leurs enfants soient victimes de ce conflit qui par ailleurs n’est pas le premier.

 

« Nous sommes en colère. Nos enfants passent toute la journée à l’école à jouer. En tant que parent, nous voulons que cette question soit réglée rapidement surtout que c’est la période des examens. Il faut que les enfants reprennent les cours pour passer les examens du second trimestre. C’est vrai il y a eu conflit. Il faut réconcilier les enseignants et le directeur. Ces enseignants doivent être libéré car, ce n’est pas un conflit grave surtout que ce n’est pas le premier », indique un parent

 

De leur côté, les voisins de ces enseignants incarcérés demandent leur libération car, parmi eux, il y a ceux qui ont laissé de petits enfants à la maison : « Certains enseignants ont laissé les enfants seuls à la maison sans parler d’élèves. Par ailleurs, il y a de l’insécurité dans leur localité », plaide un voisin

 

Ces enseignants sont emprisonnés depuis jeudi dernier suite au conflit qui les opposait à leur directeur.

Lu 533 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 169 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha