Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Des militaires burundais en mission de maintien de la paix réclament leurs dûs

mercredi, 07 février 2018 05:34
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les militaires burundais en mission de maintien de la paix en Somalie réclament des arriérés de près de 5 mois de salaires. Certains de ces militaires ont touché leurs derniers salaires au mois d’Août 2017. Ils interpellent le ministère de la défense nationale pour qu’il leur donne des explications à ce propos puisque leurs compagnons d’autres pays perçoivent régulièrement leurs salaires.

Selon ces militaires, leurs supérieurs donnent des raisons divergentes sur les raisons de ce grand retard : « Nous avons longtemps attendu nos salaires mais en vain. Lorsqu’on demande à nos responsables le mobile de ce retard, certains disent que nos salaires sont déjà versés sur les comptes du ministère des finances. D’autres nous disent le contraire. Nos familles sont dans une situation d’extrême pauvreté, car on n’a pas reçu nos salaires depuis bientôt 5 mois », se lamente un militaire qui a requis l’anonymat.

 

Ces militaires en colère soupçonnent que leurs salaires soient utilisés dans le commerce du carburant suite à la pénurie des devises dont fait face le gouvernement Burundais : « Nous soupçonnons que nos salaires sont utilisés dans le commerce du carburant parce que le gouvernement du Burundi n’a pas assez de devises pour les importateurs de ce produit. Cela doit être la raison du retard de nos salaires. »

 

Les militaires touchés par ce retard de paiement sont du 40ème au 43ème bataillon.

 

Parallèlement à ce retard, l’Etat-major de l’armée burundaise a décidé de retenir une somme de près de 700 dollars américains par mois et par militaire en mission multidimensionnelle des Nations Unies pour la stabilisation en République Centrafricaine(MINUSCA).

 

Les militaires burundais de ce contingent affirment avoir perçu leur dernier salaire au mois de Mai 2017, alors que les militaires provenant d’autres pays pour la même mission reçoivent leurs salaires régulièrement : « Nos familles sont dans une extrême pauvreté.  Nous sommes en mission pour honorer notre pays, depuis Mars 2017, au lieu de percevoir nos salaires, l’Etat-major de l’armée décide de nous retirer un montant sur nos salaires. Le salaire prévu par l’ONU était de 1.350 $, le gouvernement burundais retient sur ce montant 662 $ par mois. »

 

Pour ces militaires burundais, c’est une spoliation car sur les salaires des officiers supérieurs, l’on ne retient que 500$ .Ces militaires burundais demandent à l’ONU de suivre de près ces retraits et appellent le gouvernement du Burundi de leur octroyer les 10 mois de rémunération qu’il leur doit .

Lu 722 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 318 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha