Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Muyinga : 23 employés de l’ONG CRS dénoncent une fraude, sur fond politique, dans le recrutement de nouveaux agents

mercredi, 07 février 2018 05:02
Évaluer cet élément
(0 Votes)

23 anciens employés de l’ONG catholique CRS, branche de MUYINGA, s’insurgent contre le nouveau recrutement qui se serait fait sur base politique. Au moment où ils n’ont même pas fait partie des personnes présélectionnées pour passer les tests d’admission, ils demandent aux responsables de cette ONG, tant au niveau national qu’international, de suivre de près cette question, surtout que tous les 40 retenus sont issus du parti au pouvoir, le CNDD-FDD.

Selon nos sources à Muyinga, les contrats de travail dans l’ONG CRS Muyinga pour 23 anciens employés ont expiré. L’ONG catholique relief services s’est précipitée à vite clôturer leurs contrats. Ces ex-employés qui travaillaient dans la province Muyinga disent que l’ONG CRS a plusieurs domaines d’intervention mais aucun des 23 n’a eu la chance d’avoir un contrat.

 

« Dans cette ONG il y a plusieurs services dont le domaine de mobilisation, l’enregistrement, la gouvernance et d’autres. Dans tous les services, il y avait des agents qui avaient des contrats déterminés et indéterminés. Pour notre cas, nous avions un contrat à durée déterminé au niveau des mobilisateurs, gouvernance et aux services enregistrements. Quant à ceux de l’enregistrement et gouvernance, leurs contrats ont été renouvelés, mais on nous a licencié, nous du domaine de la mobilisation. Cette ONG a alors lancé un appel d’offre des agents mobilisateurs», se lamente un ancien employé de cette ONG.

 

Nos sources précisent que les 23 ont déposés leurs dossiers comme les autres avec espoir d’être retenus compte tenu de leur expérience. Ils ont été fort étonnés de constater que sur la liste des présélectionnés, aucun d’eux n’y figurait. Ils disent que les jeux d’intérêt et de clientélisme par rapport au parti au pouvoir ont primé sur la compétence et l’excellence.

 

Ils demandent aux responsables du CRS dans la région de suivre de près ce recrutement à Muyinga qui, selon eux, a été irrégulier : « Aucun agent du service de la mobilisation n’a eu la chance d’être présélectionné. Pourquoi ils n‘ont pas été choisi pour qu’ils puissent se mesurer aux autres. Ces nouveaux recrutés sont tous membres influant du parti au pouvoir, le CNDD FDD. Nous demandons aux responsables de cette ONG au niveau national et régional de suivre de près ce recrutement frauduleux », s’indigne un parmi les 23 virés.

Lu 861 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 195 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha