Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Mahama : 180 brillants élèves réfugiés burundais risquent d’interrompre leurs études faute de moyens

mardi, 30 janvier 2018 04:00
Évaluer cet élément
(0 Votes)

180 élèves réfugiés au camp de Mahama au Rwanda demandent à toute âme charitable de leur venir en aide pour qu’ils puissent poursuivre leurs études. Ayant obtenu de bons résultats scolaires, ces burundais ont été orienté dans des écoles à régime d’internat. Mais malheureusement, le HCR leur a fait savoir qu’il était, pour le moment, à court de moyens pour continuer à les assister.

Ces élèves burundais qui ont été orienté dans des écoles à régime d’internat sont au nombre de 185. Ils sont tous de Mahama, un camp de réfugiés burundais situé à l’Est du Rwanda. Après que les listes soient sorties, ils étaient très contents et se réjouissaient de pouvoir enfin continuer leurs études dans de meilleures conditions, et surtout se mesurer aux autres élèves. Mais leur joie n’aura durée que le temps de la rosée. Il y a une semaine, le HCR leur a annoncé qu’il ne pouvait plus continuer à financer leurs études, faute de moyens.

 

« Ici à Mahama, il y a une école secondaire dénommée -PAYSNNAT L- . Cet établissement est fréquenté par les burundais et les rwandais. Cette école a été classée 2ème au niveau national. Les élèves ont alors été orientés dans de meilleures écoles à régime d’internat. Ils étaient très contents. Mais récemment, le HCR leur a annoncé qu’il va payer pour 5 élèves seulement. Donc, les 180 qui restent sont désespérés. Quant aux parents, ils sont tout simplement dépassés par les évènements», s’exprime désespérément un parent d’un des 180 élèves.

 

Une semaine après la rentrée scolaire, ces élèves ne savent toujours pas si ils vont continuer leurs études ou pas, d’autant plus que les sections dans lesquelles ils ont été orientés n’existent pour la plupart pas à Mahama.

 

« Au Rwanda, la rentrée scolaire a débutée le 22 Janvier. Mais nos enfants sont toujours à la maison et n’ont aucun espoir de pouvoir un jour retourner à l’école, vu qu’ils ont été orientés dans des sections quasi inexistantes dans ce camp de Mahama. C’est vraiment très triste», se désole encore un parent.

 

Les parents de ces élèves lancent un appel vibrant à toute âme charitable de venir en aide à ces enfants pour qu’ils n’interrompent pas leurs études, faute de moyens.

Lu 780 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 187 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha