Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

L’arrestation d’un réfugié burundais du camp de Nduta inquiète plus d’un

mercredi, 06 décembre 2017 08:16
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Arrestation d’un réfugié burundais du camp de Nduta par la police tanzanienne ce mardi 5 Décembre. Richard NIYONKURU serait pour le moment détenu au cachot de ce camp. Il a été arrêté alors qu’il tentait de quitter le sol tanzanien. Selon des sources à Nduta, Richard avait reçu des menaces de la part des gens qu’il soupçonne être des émissaires de Bujumbura. Sa famille craint pour sa sécurité.

Tout a commencé la nuit de ce samedi vers 19 heures, heure de Dar Es Salaam, quand Richard Niyonkuru rentrait chez lui dans le camp de Nduta. A ce moment, il est tombé dans une embuscade des malfaiteurs qui l’ont ligoté. Mais par chance, il a pu s’échapper de justesse.

 

Selon les informations en provenance du camp de Nduta, le jour suivant, Richard a commencé à recevoir des menaces. Peu de temps après, continue notre source, il a reçu une convocation de la police pour se présenter lundi 04 décembre 2017 au poste de police. Les mêmes informations disent que Richard a décidé de fuir la Tanzanie vers un autre pays limitrophe.Le matin de ce mardi, sa famille a appris que Richard avait été arrêté par la police tanzanienne lorsqu’il tentait de quitter le sol Tanzanien.

 

La victime  aurait fait objet de menaces et agressions antérieures.

 

La famille de Richard Niyonkuru se dit inquiète pour sa sécurité car depuis son arrivée dans ce camp de Nduta, il a sans cesse été menacé et agressé à plusieurs reprises par des gens qui seraient des émissaires du gouvernement du Burundi. La même famille fait savoir que Richard a été embarqué à bord d’un véhicule du HCR et qu’il a été conduit manu militari au cachot de la police du camp de Nduta.

 

Les réfugiés Burundais du camp de Nduta en République -Unie de Tanzanie disent être préoccupés par l’arrestation et la sécurité de Richard Niyonkuru. Ils disent cela en se basant sur l’arrestation récente de quatre leaders du mouvement armé des Forces Populaire du Burundi sur le même sol tanzanien et qui sont pour le moment portés disparus. 

 

A ce propos, nous avons tenté de joindre le représentant du HCR en Tanzanie sans succès.

Lu 188 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2015 by GPIUTMD

Twitter

Qui est en ligne?

Nous avons 158 invités et aucun membre en ligne