Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Le Gouverneur de Bubanza et le représentant du parti CNDD-FDD dans cette province à couteaux tirés

mardi, 05 décembre 2017 08:49
Évaluer cet élément
(1 Vote)
Tharcisse Niyongabo, Gouverneur de Bubanza Tharcisse Niyongabo, Gouverneur de Bubanza

Le torchon brûle entre le gouverneur de la province de Bubanza et le représentant du parti CNDD-FDD dans cette province de l’Ouest du pays. A l’origine, un détournement des matériaux de construction du stade de Bubanza. Le cas illustratif est celui du Samedi 2 Décembre 2017, où le gouverneur de province a invité la population à participer aux travaux communautaires. Et de son côté, le numéro un du parti présidentiel à Bubanza a demandé aux administrés de boycotter ces travaux.

Dans son discours tenu devant les habitants de Bubanza venus participer aux travaux d’intérêts communs au stade de Bubanza, le gouverneur de province Tharcisse Niyongabo a mis en garde, sans toutefois le citer, le président provincial du parti CNDD-FDD : « il y a ceux qui ont appelé par téléphone certains d’entre vous à ne participer aux travaux communautaires. Sachez qu’il s’agit d’un soulèvement et cela est puni par la loi ». Le président de l’Assemblée National, Pascal NYABENDA participait aussi à ces travaux.

 

Les habitants de Bubanza présents au stade où se déroulaient ces activités affirment que le gouverneur Tharcisse NIYONGABO et le représentant du parti présidentiel à Bubanza sont en très mauvais termes depuis peu. Une affaire de détournement serait à la base.

 

« Le président du parti présidentiel à Bubanza accuse le gouverneur Niyongabo d’avoir détourné les fers à béton destinés à la construction du stade de Bubanza. Pour l’atteindre, ils appellent la population à boycotter les activités qu’il organise » raconte un habitant.

 

Pascal NYABENDA, président de l’Assemblée Nationale présent aux travaux communautaires à essayer pour sa part de réconcilier les deux personnalités : « il peut arriver qu’il y ait des mésententes, mais cela ne doit nécessairement entraîner une guerre. Les disputes existent depuis la nuit des temps, même entre un mari et une femme, parfois la femme quitte le toit familial mais elle finit toujours par rentrer. C’est pourquoi j’appelle les habitants de Bubanza à éviter tout soulèvement. »

Lu 297 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2015 by GPIUTMD

Twitter

Qui est en ligne?

Nous avons 120 invités et aucun membre en ligne