Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Sept des élèves du lycée Kayanza qui réclamaient la disponibilisation des enseignants viennent d’être renvoyés de l’école définitivement

jeudi, 02 novembre 2017 06:35
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Renvoi définitif  ce Mercredi de sept élèves du Lycée de Kayanza. Cette mesure a été prise après une réunion tenue par les enseignants avec le directeur de cette école ainsi que  le directeur provincial  de l'enseignement. A l’origine, la grève des élèves de la section technique,  réclamant qu’on leur donne des enseignants

 

Ces 7 élèves renvoyés, avaient été chassés de l'école mercredi 25 Octobre avec tous leurs camarades de classe. Ils avaient arrêté les cours réclamant des enseignants pour les cours techniques qu'ils n'ont pas encore étudiés depuis le début de l'année. Ces élèves devraient retourner à l'école ce 1er novembre accompagnés de leurs parents.

 

Cette mesure a été prise après  la réunion des enseignants, du directeur de l'école et du directeur provincial de l'enseignement suivie d’une autre réunion tenue par le directeur de l'école avec les parents d'élèves des sections techniques des deuxièmes années.

 

Ceux qui n'ont pas été chassés se sont vus retranchés 36points en éducation chacun et  ont signé  un acte d'engagement de ne plus arrêter les cours,  avant  de retourner en classe.

 

La mesure de renvoyer ces élèves a été prise par le directeur de l'école suivant l'ordonnance ministérielle numéro 610/1026 du 07 Juillet 2017 en ces articles 31 et 37, a-t-il justifié.

 

L'article 31 stipule ‘’qu'un élève qui organise une grève doit être chassé définitivement de l'école et qu'il ne peut pas être reçu sur aucun autre établissement scolaire au cours de cette année scolaire.’’

 

Quant à l'article 37, un élève qui propage des tracts doit également être renvoyé, l’article parle de menace de  la sécurité de l'école.

 

Tous les 7 élèves ont alors été accusés d'avoir propagé des tracts retrouvés avant l'arrêt des cours. Et lors de ladite réunion le directeur n'a accordé la parole à aucun parent parmi les participants, attitude qu'ils n'ont pas appréciée.          

    

Lu 225 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2015 by GPIUTMD

Twitter

Qui est en ligne?

Nous avons 171 invités et aucun membre en ligne