Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Après deux semaines de renvoi des élèves de Lusenda pour défaut de paiement de frais scolaires, les parents appellent tout bienfaiteur de bonne volonté d’intervenir

lundi, 30 octobre 2017 08:21
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les élèves burundais réfugiés au camp de Lusenda, en République Démocratique du Congo viennent de passer deux semaines sans se présenter à l’école. Pour cause, l’ONG Save The Children ne s’est pas encore acquittée de leurs frais de scolarité. Les parents demandent aux autres bienfaiteurs de leur venir en aide pour éviter que leurs enfants ne sombrent dans la débauche.

Les parents des élèves du Camp de Lusenda en République Démocratique du Congo se trouvent dans une grande désolation de constater que leurs enfants ne vont plus à l’école suite au manque de frais de scolarité

 

‘’C’est déplorable. Nous sommes assistés par l’ONU mais que nos enfants ne peuvent pas étudier. Nous sommes en colère’’, explique un des parents du camp de Lusenda.

 

Selon nos sources, l’ONG Save the Children qui devrait normalement payer les frais de scolarité des élèves du Camp de Lusenda n’a pas encore honorée son engagement. Même les pièces attestant leur enregistrement par cette ONG ne les facilitent pas la tâche tant que ces frais ne sont pas encore versés.

 

‘’Pourquoi ils sont renvoyés ? Save the Children a promis qu’elle va payer les enseignants. Mais avant cela, les élèves doivent apporter les jetons fournis par Save the Children. Cette ONG a d’abord enregistré tous les élèves qui doivent avoir ces jetons. En ce moment, ils étaient en train de les recevoir. Mais le problème qui se présente jusqu’à présent est que quand ces élèves montrent ces jetons à l’école, les directeurs et les enseignants n’acceptent pas ces jetons, car ils veulent l’argent’’, indique notre source.

 

Les parents sont inquiets de l’avenir de leurs enfants, qui sont actuellement désœuvrés et demandent aux autres aux organisations chargées de l’éducation des enfants de leur venir en aide, pour que leurs enfants puissent retourner à l’école.

 

‘’Les enfants renvoyés de l’école primaire ou secondaire restent à la maison et ils errent dans le camp. Nous demandons que ça ne soit pas seulement Save the Children qui s’occupe des frais de scolarité, même d’autres organisations comme UNESCO et UNICEF peuvent intervenir pour que ces enfants puissent bénéficier d’une formation de qualité, même si nous sommes en exile’’, conclut le parent.

 

Pour rappel, Ces élèves ont manifesté devant les bureaux de l’ONG Save the Children le 16 octobre courant, jour de leur renvoi de l’école suite au non-paiement des frais scolaires.

Lu 210 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2015 by GPIUTMD

Twitter

Qui est en ligne?

Nous avons 193 invités et aucun membre en ligne