Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

A la frontière Burundo-Congolaise, des opérations militaires qui sèment la panique

mardi, 05 septembre 2017 06:40
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Des tirs nourris ont été entendus la nuit de ce samedi 2 Septembre 2017 dans la zone Gatumba à la frontière Burundo-congolaise. Les habitants de cette zone  de la commune Mutimbuzi, province Bujumbura disent qu’ils s’agissaient de militaires congolais qui étaient à la poursuite d’un groupe d’hommes, voleurs des vaches.

 

Ces tirs ont été entendus la nuit du samedi jusque dans la journée de dimanche. D’après la population de la Zone Gatumba, il y a eu un affrontement entre les militaires congolais et un groupe d’hommes armés qui aurait volé des vaches en République Démocratique du Congo et se serait replié vers le Burundi.

 

« On a commencé à entendre des tirs dans la nuit de samedi en direction de la frontière avec le Congo ; nous avons aussi entendu d’autres tirs dans la journée le lendemain vers Kavimvira en RDC. Il y avait des rumeurs que des militaires burundais s’étaient introduits  en RDC pour attaquer les rebelles. Mais le matin de ce lundi, nous avons appris qu’il s’agissait d’un groupe d’hommes armés qui aurait volé les vaches en RDC. Ces derniers auraient pu s’emparer de plus de 80 vaches mais les militaires congolais ont pu récupérer une dizaine», témoigne un habitant de Gatumba.

 

Le matin du dimanche, les habitants de Gatumba n’ont pas pu vaquer à leurs activités champêtres, par peur des balles. Selon toujours les habitants de la Zone Gatumba, des militaires burundais entrent clandestinement en RDC.  Parfois ces militaires changent l’uniforme de l’armée burundaise pour porter celle de l’armée congolaise.  

 

« Ceux qui étaient parvenus à se rendre dans les champs se sont enfuis au centre de Gatumba au son des tirs d’armes à feu. Mais ils ont été bloqués par les militaires burundais qui traversaient la frontière vers la RDC. Ils ont été relâchés après la présentation d’une carte d’identité. Les militaires burundais traversent cette frontière à plusieurs reprises en uniforme de l’armée congolaise. Ils se déguisent ainsi pour pouvoir traquer les rebelles du FNL d’Aloys Nzabampema», ajoute notre témoin.

 

L’armée burundaise ne s’est pas encore exprimée à ce propos.

Lu 384 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2015 by GPIUTMD

Twitter

Qui est en ligne?

Nous avons 113 invités et aucun membre en ligne