Muyinga : Un ex-militaire arrêté sans motif par le responsable SNR

jeudi, 20 avril 2017 08:27
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Un ancien militaire issu des ex-FAB (Forces Armées Burundaises) a été arrêté mardi matin au quartier Mukoni en Province Muyinga, par des agents du service national des renseignements. Le motif de cette arrestation reste jusqu'à ce jour inconnu. La famille et les proches craignent pour la sécurité du détenu.
 
L’ancien militaire appréhendé est le Caporal-chef Dieudonné Kwizera. Une escouade policière accompagnée par quelques imbonerakure du parti au pouvoir se sont rendus à son domicile. Après une fouille perquisition au domicile, ils n’ont rien trouvé de suspect et ont décidé d’emporter le véhicule de l’ex-militaire ainsi qu’une motocyclette ; rapportent des témoins. 

 

« Il a été arrêté à 10h30. Plusieurs personnes sont arrêtées sans aucun motif. On trouve des corps décapités dans la brousse, mais on ne peut rien y faire », indique un témoin qui s’inquiète pour la sécurité du caporal-chef Kwizera.

 

Des sources sécuritaires indiquent que le Caporal-chef Dieudonné Kwizera aurait été torturé après son arrestation par le responsable du SNR à Muyinga, Gérard Ndayisenga. L’ancien militaire serait accusé d’avoir attaqué le camp de Mukoni à Muyinga en janvier dernier.

 

« Il est accusé d'avoir transporté ceux qui ont attaqué le camp de Mukoni fin janvier. Tous ceux qui étaient soupçonnés ont été arrêtés et torturés », indique une source.

 

La famille et proches de cet ex-militaire sont inquiets pour sa sécurité et craignent qu'il ne soit exécuté, comme d’autres victimes arrêtées par Gérard Ndayisenga, responsable du SNR à Muyinga. Ils font allusion notamment à la décapitation de l'Adjudant-major François Nkurunziza,  et des horribles tortures infligées au chauffeur Fulgence Ndayikengurukiye et de ses co-accusés dans l'affaire Mukoni.

 

Lu 154 fois

Publicité

Qui est en ligne?

Nous avons 66 invités et aucun membre en ligne