Ngagara: Un officier retrouvé assassiné dans les enceintes de la Paroisse Saint-Joseph

lundi, 20 mars 2017 21:15
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Feu OPC1 Charles Ndihokubwayo Feu OPC1 Charles Ndihokubwayo
Le corps d'un officier de la police a été retrouvé ce lundi matin dans les enceintes de la paroisse Saint Joseph dans la Zone Ngagara à Bujumbura. Les témoins affirment que la victime ne portait aucune blessure, et pensent qu'il a été exécuté ailleurs avant que son corps ne soit jeté au quartier 3.
 
Le corps a été identifié comme étant celui de l'officier de police OPC1 Charles Ndihokubwayo. Il prestait à l'Institut supérieur de police à Mitakataka en Province Bubanza. Les témoins qui ont vu le corps ce lundi matin affirment que l'officier aurait été exécuté ailleurs, et son corps acheminé dans les enceintes de la paroisse Saint Joseph à Ngagara par ses bourreaux.

 

Il était bien habillé et n'avait aucune blessure sur le corps. Il a probablement été étranglé. Deux veilleurs de la paroisse ont été arrêtés. Cet assassinat est très grave. Chaque jour des corps sont retrouvés ici et là", explique notre source.

 

Selon des proches de la victime, l'officier aurait refusé d'exécuter une mission d'espionnage dans un pays voisin, après une simulation de désertion. Les mêmes sources expliquent que l'OPC1 Ndihokubwayo devait orchestrer des montages envers ses collègues militaires issus des anciennes Forces Armées Burundaises.

 

Pour le moment, la police se refuse à avancer une théorie. Le porte-parole de la police affirme seulement que les enquêtes sont en cours.

 

L'OPC1 Charles Ndihokubwayo est né dans la province Rutana. C'était un ancien officier de la police de la sécurité publique (PSP). Il avait une épouse et quatre enfants.

 

Une autre victime retrouvée assassinée à Muramvya

 

 Le corps d'une seconde victime a été retrouvé ce lundi matin sur la colline Mpehe en commune Bugarama de la province Muramvya. D’après des sources sur place, la victime est Adam Bukuru. Il aurait été tué selon les premiers constats, car il portait une blessure mortelle à la tête.

 

Des téléphones mobiles, des lunettes de soleil et un document de voyage étaient près du corps. La police indique que deux personnes ont été arrêtées pour des enquêtes. Elle n'a pas encore établie les circonstances de ce crime.

Lu 76 fois Dernière modification le lundi, 20 mars 2017 21:18

Publicité

Qui est en ligne?

Nous avons 220 invités et aucun membre en ligne