Gitega : Les cas de vols des compteurs d’eau se multiplient

jeudi, 16 mars 2017 11:32
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Dans la ville de Gitega, des cas de vol des compteurs d'eau sont signalés depuis quelques temps. Ils sont ensuite revendus chez les ferrailleurs au kilogramme. 
 
Les acheteurs des restes d'objets métalliques indiquent que parmi les composants du compteur d'eau se trouve un métal jaune qui est trop cher, car son prix  est de 3.000 francs par kilogramme.
 
Ils ajoutent que ce métal est rarement contenu dans des restes d’autres objets métalliques qu'ils achètent quotidiennement, mais qu'il figure dans le compteur d'eau.
 
Depuis que les gens qui collectent ici et là les restes d'objets métalliques usés pour les revendre ont compris que ce métal jaune se trouve dans le compteur d'eau, le vol des compteurs a commencé à s’observer dans la ville de Gitega. La vente se fait clandestinement entre l'acheteur et le porteur du compteur, qui est endommagé ou brisé pour lui donner un semblant d’un compteur hors usage.
 
Les habitants de Gitega qui possèdent des compteurs d'eau ont commencé à les protéger, soit par des boîtes métalliques de protection, soit par d’autres manières visant à les mettre à l'abri du vol.
 
La population disposant des compteurs d'eau demande cependant à l'administration de combattre ce nouveau type de vol et d'empêcher sa généralisation. La même population propose à la Regideso qui fournit ces compteurs, de permettre la fixation des compteurs d'eau  dans des endroits cachés difficiles d’accès aux voleurs. Ainsi, le relevé des données sur les compteurs par les agents de la Regideso se ferait en présence d'un membre du ménage qui ouvrirait l’accès au lieu où se trouve le compteur.
 
Le commerce des restes d’objets métalliques est florissant à Gitega depuis maintenant 8 ans. Il s'agit généralement des restes de houes, des couteaux, des haches, des pièces de rechanges des véhicules et motos usées, des tôles des véhicules, et bien d’autres.
 
La destination est dans les ateliers des ferrailleurs qui vont recycler les objets afin d'en fabriquer d'autres tels que des fers à béton, des tubes métalliques ou des clous.
 
Les métaux achetés sont de différents types, et leur prix au kilogramme varie selon le type de métal. Le métal rouge est le plus cher, car se vendant  à 4.000 francs le kilogramme, selon du moins les acheteurs qui ajoutent que c'est un métal servant à fabriquer des câbles électriques rougeâtres. 
 
Le deuxième métal cher est ce métal jaune utilisé dans la fabrication des compteurs d'eau et dont le prix est de 3.000 francs par kilogramme. Les types de métal les moins chers sont le fer qui s'achète entre 300 et 350 francs le kilogramme ; le prix des autres types de métaux étant inférieur ou égal à 100 francs le kilogramme. 
Lu 50 fois Dernière modification le jeudi, 16 mars 2017 11:44

Publicité

Qui est en ligne?

Nous avons 213 invités et aucun membre en ligne