Attaque de Bugarama au Rwanda : l’armée burundaise affirme qu’aucun groupe armé ne s’est replié au Burundi

mercredi, 15 mars 2017 06:12
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Colonel Gaspard Baratuza, porte-parole de la FDN Colonel Gaspard Baratuza, porte-parole de la FDN
L’armée burundaise a démenti toute incursion samedi dernier d’un groupe qui aurait attaqué dans la localité de Bugarama au Rwanda et se serait replié au Burundi. Le porte-parole de l’armée, le Colonel Gaspard Baratuza, répondait lundi au communiqué de son homologue Rwandais affirmant que deux personnes ont été tuées par ce groupe armé. Des habitants proches de la frontière entre les deux pays affirment cependant avoir vu des hommes armés ce soir-là. 
 
Des témoignages de la population de la localité de la Rusizi évoquent la présence d’un groupe d’hommes armés qui mené une attaque dans la nuit de samedi à dimanche. L’attaque a eu lieu dans la commune Bugarama, précisément sur les collines Kabuga, Bubambiro et Ruba de la zone  Ryankana, frontalière avec le Burundi au Nord-Ouest.
 
Les habitants n’ont pas tardé à révéler aux médias rwandais qu’ils ont vus des hommes suspects et ont alertés les forces de défenses rwandaises. « J’ai vu des hommes en tenue civile, mais ces gens étaient nouveaux dans la localité. Trois d’entre eux sont passé, mais le quatrième m’a tiré dessus avec un fusil. Je me suis précipité dans la maison, mais j’étais déjà  touché au niveau du bras. A ce moment j’ai constaté que l’on était attaqué. De l’intérieur de la maison, j’ai pu voir que ces hommes traversaient la cour en partant et ils couraient à toute allure », rapporte un habitant.
 
Le Lieutenant-Colonel Rémy Ngendahimana, porte-parole a.i de l’armée rwandaise, fait savoir que ceux qui ont attaqué le Rwanda se sont repliés vers le Burundi en traversant la Rusizi, au Nord-Ouest du Burndi. 
 
« Ce qui est évident, c’est que le Rwanda a été agressé.  Les agresseurs  se sont repliés vers le Burundi, après avoir attaqué une localité du Rwanda près de la Frontière burundo-rwandaise. Nous nous renseignons sur les auteurs et les mobiles  de cette attaque, pour que cela ne se reproduise plus », a précisé l’officier.
 
L’armée burundaise n’a pas tardé à réagir à ce communiqué de l’armée Rwandaise lundi. Le Colonel Gaspard Baratuza, Porte-Parole de l’armée burundaise indique que le Burundi ne peut pas cautionner et protéger ceux qui perturbent la sécurité des pays voisins et qui chercheraient à se faufiler sur le sol burundais.
 
« Le ministère de la défense de la République du Burundi voudrait annoncer à l’opinion tant nationale qu’internationale qu’aucun groupe armé n’a été enregistré traversant la frontière burundo-rwandaise pour venir se replier au Burundi. Notre pays n’acceptera jamais que des criminels ou des déstabilisateurs d’un des pays voisins se replient chez nous », a déclaré le Colonel Baratuza.
 
Le porte-parole de l’armée rwandaise précise cependant que la sécurité a été renforcée. Quant à son homologue burundais, le Colonel Gaspard Baratuza, il indique que l’armée burundaise va également sécuriser davantage ses frontières pour une bonne cohabitation avec ses voisins.
Lu 183 fois

Publicité

Qui est en ligne?

Nous avons 194 invités et aucun membre en ligne