Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Gaston Sindimwo veut renvoyer tout le staff onusien présent au Burundi

vendredi, 10 mars 2017 06:21
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Gaston Sindimwo, 1er vice-président du Burundi Gaston Sindimwo, 1er vice-président du Burundi

« Le staff des Nations-Unies a été manipulé par des politiciens aux intérêts inavoués », a déclaré ce mercredi le 1er vice-président de la République Gaston Sindimwo. Alors qu’il était à Bugendana dans le cadre d’une tournée de sensibilisation aux déplacés pour leur demander que les volontaires regagnent leurs collines, le numéro 2 de l’exécutif a de nouveau rejeté la responsabilité des crises répétitives aux puissances étrangères dont l’ONU.

 

« Très souvent, les crises qui secouent le Burundi émanent des étrangers. Le Secrétaire Général de l'ONU dit qu'au Burundi c'est le pire, et vous acceptez ces propos comme une réalité. C'est parce que toute le staff des Nations-Unies au Burundi a été manipulé par les politiciens aux intérêts inavoués », a martelé Sindimwo.

 

Le 1er vice-président a aussi fait une annonce inattendue, en déclarant que son gouvernement va demander au Secrétaire Général de l'ONU de changer tout le staff. « On compte demander au Secrétaire Général de l'ONU de changer tout le staff et d'envoyer de nouveaux agents pour pouvoir bien collaborer », a déclaré le vice-président aux déplacés de Bugendana.

 

Il y a quelques jours, le gouvernement burundais a déclaré via son porte-parole qu’il ne se laissera pas « intimider » par l’organisation des Nations-Unies sur l’amendement de la constitution burundaise ou la limitation des mandats présidentiels ; car cela relève de la « souveraineté du Burundi ». De plus, le secrétaire-général de l’ONU est « trompé » par des rapports biaisés rédigés par un de ses fonctionnaires que le Burundi a récusé, affirme toujours Bujumbura.

 

Ce jeudi, le Conseil de sécurité de l’ONU s’était justement réuni pour parler de la situation au Burundi et constater l’impasse des pourparlers visant à trouver une solution sous la médiation est-africaine.

Lu 461 fois Dernière modification le vendredi, 10 mars 2017 06:24

Page Facebook

Compteur

© 2009-2015 by GPIUTMD

Twitter

Qui est en ligne?

Nous avons 189 invités et aucun membre en ligne