Somalie: Les El-Shabab attaquent un convoi Burundais, il y aurait trois soldats tués

vendredi, 10 février 2017 06:17
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Trois militaires burundais auraient péri dans l’attaque de Mir-Tiquoo en Somalie et 10 autres ont été blessés au sein du contingent burundais de l’AMISOM. Mir-Tiquoo est devenu ces derniers temps le théâtre d'embuscades et attaques sur les convois des munitions pour les militaires burundais se trouvant dans la province de Joar à l’Est de la Somalie.
 
Selon les informations données par des sources en somalie, les combats qui ont eu lieu ce mardi ont été déclenchés par un groupe de militaires burundais du 35ème Bataillon AMISOM en patrouille sur l’itinéraire Mir-Tiquoo qui mène à Joar.
 
Des combattants El- Shabab étaient déjà sur cet itinéraire pour tendre une embuscade aux véhicules des militaires burundais. Les affrontements ont duré environ 30 minutes, comme l’indiquent les sources dans la localité. 
 
Le bilan de ces combats fait état de 3 militaires tués. Deux ont péri sur place, et le 3ème qui avait été grièvement blessé a succombé dans un Hôpital à Mogadiscio après évacuation. 
 
Le 35ème Bataillon AMISOM a également enregistré plus de 10 blessés dont 2 en état critique. Des sources en Somalie indiquent que les combats étaient intenses et que les El-Shabab ne se sont repliés que quand les véhicules blindés de combat sont intervenus.
 
Le Colonel Gaspard Baratuza, porte parole de l’armée burundaise, confirme les combats. Il indique cependant que l'armée a enregistré des blessés et aucun mort.
 
« De notre côté, nous avons enregistré des blessés. Trois grièvement blessés ont été évacués par avion, et 6 autres qui l’ont été légèrement reçoivent des soins appropriés, voilà la vraie information. Sachez que les EL-Shabab parlent souvent de morts alors que ce sont des blessés. Ils attribuent la mort aux blessés », a indiqué Baratuza ce mercredi dans un point de presse.
 
Les militaires burundais du 35ème Bataillon AMISOM se préparaient pour la relève vers avant de rentrer au Burundi.
 
La localité de Mir-Tiquoo est souvent le théâtre des attaques et embuscades visant les convois des munitions des militaires burundais de l’AMISOM. Quelques jours avant cette embuscade, une bombe avait explosé, faisant 4 victimes, toutes des somaliens de la localité.
      
Lu 240 fois

Publicité

Qui est en ligne?

Nous avons 132 invités et aucun membre en ligne