Commémoration des massacres des tutsi de Bugendana

Le président de la commission vérité réconciliation CVR a promis aux rescapés des massacres des tutsis du site de Bugendana de se concerter avec l’Etat pour construire un mémorial en mémoire des victimes de Bugendana De plus, Pierre-Claver Ndayicariye demande à ces rescapés d’aider la commission en révélant la vérité sur les massacres de Bugendana.

Dans son allocution présentée au cours des cérémonies de la 24ème commémoration des massacres de plus de 600 tutsis du site de Bugendana, le responsable du site a demandé que le site de Bugendana soit transformé en un village de paix au lieu de les renvoyer sur leurs collines d’origines. Ces déplacés expliquent qu’ils vivent toujours sous le traumatisme de ce qu’ils ont vécu. « Nous demandons plutôt la réhabilitation de nos maisons. Que la mise en exécution de ce projet ne trouble pas nos cœurs à nouveau mais qu’ils cherchent plutôt comment tranquilliser les cœurs car quitter l’endroit où tu as vécu pendant plus de 24 ans ne peut tranquilliser personne. Il pourrait changer au moins le site en village de paix et ça sera une occasion de cohabiter avec tous ceux qui le veulent dans un vrai village de paix », a-t-il souhaité.

Les rescapés des massacres ont demandé que la vérité sur les massacres de Bugendana soit connue. Le président de la CVR a, quant à lui, demandé aux rescapés de collaborer avec la commission en révélant la vérité qu’ils détiennent sur ces tueries. Pierre-Claver Ndayicariye a promis aux rescapés de plaider auprès du gouvernement pour la construction d’un monument. « Dans nos pensées d’aujourd’hui, cette place ne doit pas rester comme ça. En français, il y a ce qu’on appelle monument de la mémoire, les sites mémoriaux c’est comme ça qu’on les appelle.  Nous allons en parler avec les dirigeants du pays et mettre sur programme pour voir comment cet endroit soit rendu propre de telle façon que même les visiteurs qui passent à cet endroit que ça soit un Hutu, un Tutsi ou Twa rentrent avec une leçon », a-t-il promis. 

L’attaque sur le site des déplacés de Bugendana a été menée par des rebelles du mouvement Cndd-Fdd encore au maquis. C’était un matin en date du 21 Juillet 1996.  Ils ont tué 648 tutsi.