Une femme de Giheta tuée pour s’être soulagée dans la nature

Une femme de la colline Ruhanza, zone Giheta est morte au cachot de la commune Giheta province Gitega. La victime a été torturée par 3 personnes parmi lesquelles un policier.

La femme qui est décédée dans les cachots de la commune Giheta s’appelait Suavis. Originaire de la colline Ruhanza zone et commune Giheta de la province Gitega. Selon les habitants du chef-lieu de la commune Giheta, le 07 mars courant, cette femme a été tabassée par un groupe de 3 hommes dont un policier du nom de Joseph Kabanda. Le crime lui reproché est d’avoir osé uriner tout près de la cuisine du cabaret dans lequel elle étanchait sa soif.

La femme a ensuite été arrêtée puis détenue au cachot de la commune Giheta où elle succombera de ses blessures quelques heures plus tard. Après sa mort, révèle notre source, 2 personnes ont été arrêtées par la police. Mais les habitants de la commune Giheta demandent que le policier Joseph Kabanda soit également arrêté puisqu'il fait partie de ceux qui ont torturé cette femme.

Nous avons essayé de joindre Micheline Ninahaza, administrateur de la commune Giheta, mais elle n'a pas décroché son téléphone portable.