Les habitants de Ngoma dénoncent l’inertie des autorités face aux abus dont ils sont victimes

Les administratifs à la base de la colline Mugimbu, zone Ngoma en province Cibitoke sont accusés par la population de la place d’assister impuissamment aux abus et exactions  leur infligés par les Imbonerakure. Ces habitants donnent l’exemple des citoyens mis à tabac par ces Imbonerakure sans que l’administration intervienne.

Les habitants de la Colline Mugimbu indiquent que sur cette colline, il y’a un groupe d’Imbonerakure qui se croit au-dessus de la loi. Ces jeunes du parti au pouvoir se sont arrogés le droit de se substituer aux agents de l’ordre et  de la sécurité. Ces derniers jours, ces Imbonerakure ont sérieusement tabassé les citoyens sans aucun motif. ‘’ Deux Imbonerakure, à savoir les surnommés Dogoneza et kijosi, ont attaqué le nommé Bernard Ntahomvukiye lorsqu’il revenait de l’Eglise. Ces Imbonerakure sont très connus dans les actes de menaces et persécutions de la population sur cette colline. Ils l’ont sauvagement tabassé sans toutefois lui signifier l’infraction commise. Ils se sont par la suite rendus chez les voisins de la victime, dont Minani Mariam, Wilson Nyandwi et Gaspard Ngendakumna. Ils se sont attaqués à eux et ont défoncés les portes de leurs maisons. ‘’ Relate cet habitant de la localité.

Ces habitants disent être inquiets du comportement des administratifs qui ne réagissent jamais face à ces actes de barbarie et ignobles. Des habitants qui craignent davantage pour leur sécurité. ‘’ Ces Imbonerakure ont été arrêtés et emmenés à la zone Ngoma mais le chef de zone ne leur a rien fait. Il a seulement ordonné que la victime soit conduite à la structure sanitaire pour les soins. Vendredi dernier la même victime Bernard et ces Imbonerakure ont comparu devant l’Officier de la police judiciaire, et du coup le chef communal des Imbonerakure est venu pour demander que cette affaire soit résolue au niveau de la commission collinaire de réconciliation, dont il est membre.’’ Regrette un des habitants de la place.

Les informations sont confirmées par le responsable des Imbonerakure sur la colline Mugimbu. Ce dernier a indiqué que sur cette colline il y a une commission chargée de réconcilier les membres de différents partis politiques, et que c’est cette commission qui allait se charger de trancher, a-t-il ajouté. A ce propos, la rédaction de la RPA a essayé de contacter Hermès Ndabaneze, chef de zone Ngoma, mais sans succès.