Le mouvement Red-Tabara fait encore parler de lui à Kayanza

Perturbation de la sécurité la nuit du lundi 14 septembre soir en commune Rango de la province Kayanza. Selon des informations en provenance de ladite commune, un groupe armé  a attaqué dans une pharmacie de la localité et a volé des médicaments ainsi que de l’argent. Les habitants  de cette commune sont restés dans une grande peur et demandent d’être suffisamment protégés.

Les informations en provenance de la commune Rango révèlent que cette attaque a eu lieu sur la sous-colline Ntabandwa, colline Rubungu, commune Rango de la province Kayanza. Selon les mêmes informations, l’attaque a eu lieu aux environs de 22 heures. Les habitants de la colline Rubungu indiquent que le groupe armé est venu dans cette localité dans le seul objectif de se ravitailler. Les habitants de la place révèlent que ceux qui ont croisé le chemin de ce groupe armé ont été  dépouillés de leurs téléphones, et sommés de rentrer chez eux sans se retourner.

Les sources de la RPA dans cette localité font savoir que le groupe armé s’est dirigé en premier lieu vers une pharmacie située dans la parcelle d’un nommé Kidosho. Les informations que détient la RPA font savoir que ce groupe a même tiré sur le pharmacien de la place après que ce dernier ait pris fuite aussitôt qu’il a aperçu les premiers éléments de ce groupe.

Le groupe armé est donc entré dans la pharmacie et a volé des médicaments ainsi que de l’argent dont le montant nous est encore inconnu. Le même groupe a également pillé dans des boutiques et magasins de cette localité. Les habitants des environs rapportent que les coups de feu ont duré à peu près 15 minutes. Et ces habitants d’ajouter qu’ils ont commencé à sortir de leurs maisons après l’arrivée de l’administrateur de Rango du nom de Deus Babahokubwayo et des forces de l’ordre qui ont accouru sur les lieux pour constater les dégâts et tranquilliser la population.

Pour le moment, la peur est grande au sein des habitants de la commune Rango. Ils pensent que le groupe armé qui a attaqué ce lundi soir serait du mouvement RED-TABARA, lequel groupe a récemment attaqué et revendiqué l’attaque perpétrée en commune Matongo de la province Kayanza, c’était en date du 10 septembre dernier. Ces craintes de la population ont par après été confirmées par nos sources proches de ce mouvement.

La rédaction de la RPA a essayé de contacter le porte-parole du ministère de la sécurité publique, Pierre Nkurikiye, de même que Augustin Ngenzi, porte-parole du mouvement RED-TABARA, mais en vain. Néanmoins, ce mouvement rebelle a sorti un communiqué l’après-midi de ce mardi 15 septembre où il indique avoir décidé de résister puisqu’il n’y a aucun autre choix. Dans ledit communiqué, le porte-parole militaire a demandé aux humanistes et panafricanistes de prendre des décisions concrètes pour éradiquer la barbarie qui hante le Burundi à travers le parti au pouvoir, le CNDD-FDD.