Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

L’armée burundaise s’allie au mouvement FLN contre le Rwanda

Trois militaires burundais ont été tués et quatre autres blessés au cours des combats qui se déroulent dans la forêt de la Kibira depuis le jeudi 25 février, côté de la commune Mabayi en province de Cibitoke. A l’’origine de ces affrontements, un groupe de rebelles du mouvement FLN basé dans cette forêt qui a attaqué l’armée rwandaise. Dans ces combats, les militaires burundais se seraient rangés du côté des rebelles du Front de Libération Nationale.

La population de la commune Mabayi en province Cibitoke résidant dans les environs de la forêt de la Kibira affirme avoir entendu des crépitements d’armes à feu depuis la journée de jeudi 25 février.

A l’origine, un groupe d’Interahamwe du Front de Libération Nationale, FLN en sigle, ont mené une attaque contre l’armée rwandaise en passant par la colline Marura, située tout près de la forêt de Nyungwe. Les informations sur place indiquent qu’en se repliant, certains rebelles du FLN ont regagné la Kibira où se trouve implantee dans la localité appelée Ku Ntebe y’Umugisha, leur base arrière et d’autres se sont dispersés dans la réserve naturelle de Nyungwe.

Les habitants proches de la Kibira affirment que les rebelles du FLN et ceux des FDLR qui combattent le pouvoir de Kigali mènent souvent des attaques sur le sol rwandais et se replient vers le Burundi.

Les sources de la RPA indiquent que l’armée rwandaise a poursuivi ces rebelles jusque dans la Kibira. Des crépitements d’armes et de mortiers continuaient à retentir jusqu’à ce dimanche 28 Février.

Les informations fournies par certains militaires qui opèrent dans la Kibira révèlent que six combattants du FLN ont péri dans ces affrontements et que ces derniers ont également fait des blessés dont le nombre n’a pas encore été déterminé. Trois militaires burundais ont  également été tués et quatre autres blessés dont un officier de rang de Major du nom de Ntahonsigaye de la 35ème  promotion à l’Institut Supérieur des Cadres Militaire(ISCAM).

Ce militaire blessé a par la suite été évacué et conduit à l’hôpital militaire de Kamenge où il bénéficie pour le moment des soins. Le corps d’un des militaires tombés sur le champ de bataille a également été acheminé en mairie de Bujumbura ce lundi 1er Mars.

Selon toujours des informations en provenance de la Kibira, des militaires du 121ème et du 411ème bataillon ont rejoint le front aux côtés des éléments du FLN. Quatre camions remplis de militaires y ont été envoyés ce dimanche et des militaires du 112è bataillon ont été déployés en renfort ce lundi.

Les sources de la RPA font savoir qu’un bon nombre d’Imbonerakure de la commune Mabayi  a pris également part à ces combats. Ces sources précisent qu’ils se sont introduits ce dimanche dans cette forêt de la Kibira en transportant des effets militaires  et qu’ils sont retournés à Mabayi  ce lundi 1er Mars vers 4 heures du matin.

Du côté de l’armée rwandaise, les pertes restent jusque-là inconnues. Jusqu’à présent, l’armée burundaise ne s’est pas encore exprimée sur ces combats qui se déroulent dans la forêt de la Kibira qui relie le Rwanda et le Burundi. 

Soupir ou simple repli?

Les habitants de la localité de Mabayi en province Cibitoke font savoir que le bruit des canons a diminué depuis la nuit de ce lundi 1er mars. Tout de même, la population demeure inquiétée par la présence des militaires burundais qui les obligent à les aider à transporter leurs bagages. ‘’ La situation est calme à l’heure où  je vous parle. Seulement,  on voit  des  militaires qui circulent en grand nombre. Vers minuit, on a entendu quelques coups de feu. Nous pensons que c’était des militaires qui croyaient qu’ils étaient attaqués. Certains habitants vivent la peur au ventre car ils sont contraints de transporter des vivres ou des effets  militaires. C’est comme si on était en temps de guerre.’’,  s’est inquiété  plutôt que de se détendre un citoyen de Mabayi.      

L’armée burundaise demeure sous silence radio à propos de ces combats déclenchés par les rebelles établis sur son territoire et qui attaquent le Rwanda.

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 138 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech