Découverte d’une fosse commune chez un ménage de Bugabira

Quatre corps humains déjà décomposés ont été découverts ce jeudi 11 mars au domicile d’un certain Joseph Mitima résidant sur la colline Ruhehe, zone Kigina de la commune Bugabira en province Kirundo. De faux documents et d’autres objets ont été également saisis au domicile de ce présume-auteur de cumul d’infractions.

Les quatre squelettes humains ont été découverts ce jeudi matin lors d’une Fouille-Perquisition effectuée par le commissariat communal de Bugabira, en collaboration avec l'administration à la base. Etait ciblé le domicile d’un certain Joseph Mitima, âgé de 63 ans, résidant sur la sous colline Bwiza 2, colline Ruhehe, zone Kigina de la commune Bugabira en province Kirundo. Deux squelettes parmi les quatre ont été identifiés. ‘’ L’une des victimes s’appelait Gikona. Il a été tué par ce sorcier du nom de Joseph Mitima et son corps a été jeté dans une latrine abandonnée ainsi que les trois autres victimes dont l’épouse d’un certain Gordien. Ce dernier n’était pas en bonne termes avec sa femme et serait lui aussi impliqué dans cet assassinat. L’identification de la femme a été possible grâce aux habits qu’elle portait le jour de sa disparition. Les autres victimes étaient déjà décomposées ‘’ témoigne un des habitants de la sous colline Bwiza II.

En plus de ces quatre squelettes, ont été également saisis au domicile de ce sorcier, présumé-auteur de cumul d'infractions, deux écrits d'achat de deux motos, deux photos passeports, 3téléphones portables, 3 Cartes Nationales d’Identité dont deux rwandaises et une burundaise. Il a été également saisi dans cette latrine trois cordes avec nœuds qui auraient été utilisées pour ligoter les victimes, des chaussures, des vêtements et des bracelets.

Les autorités sécuritaires et administratives en province Kirundo, dont le gouverneur de cette province, étaient sur place. Ils sont partis avec le présumé criminel ainsi que tous les objets qui ont été saisis chez lui. Selon les habitants de la sous colline Bwiza II, deux personnes qui seraient de mèche avec ce présumé assassin ont été arrêtées et des enquêtes sont aussi en cours dans la localité de Kiri où résidait Joseph Mitima, avant de déménager vers Ruhehe, pour vérifier s’il n’y aurait pas d’autres victimes.