Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Le président de l'association de football de Bubanza accusé de mal gérer les subsides de la fédération

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Les présidents des clubs de football en Province Bubanza reprochent au Président de l'association de football dans cette province le détournement des fonds destinés à l'association. Les frais de fonctionnement que la Fédération de football du Burundi octroie aux associations provinciales devraient normalement être utilisés dans le paiement du loyer des bureaux de l'association ou encore pour intéresser les arbitres, mais rien n'est fait.
 
Les présidents des clubs de football réunis au sein de l'association de football de Bubanza affirment que le Président de l'association « ne tient pas compte de la valeur du championnat » alors que la Fédération de football du Burundi octroie chaque année à toutes les associations un fonds précis pour le fonctionnement de l'association.
 
« Aujourd'hui, il veut que l'arbitre de l'association soit payé par les présidents des clubs, ce qui n'est pas juste du fait que la FFB donne chaque année un montant qui peut être égal ou supérieur à 1.500.000 francs burundais », explique l'un des présidents de club de football.
 
Selon toujours les présidents des clubs, ces frais de fonctionnement sont en principe destinés à la location des bureaux de l'association et aux primes des arbitres pour chaque match ; mais rien n'a été fait depuis 2013.
 
« Ce montant est destiné à rembourser les loyers des bureaux, rembourser les primes et indemnités du Secrétaire Exécutif qui est presque permanent au bureau. Ce montant est aussi destiné à rembourser les primes de match pour les arbitres ; mais chez nous à Bubanza, le Président n'a jamais payé les primes de match pour ces arbitres depuis son élection en 2013. Il a même engagé son Secrétaire Exécutif qui travaille pour le bien de l'association », poursuit notre source.
 
Uwizeyimana Jean Marie Vianney, le Président de l'association de football à Bubanza, rejette en bloc toutes ces accusations. « Il n'y a pas d'arriérés pour les arbitres de Bubanza depuis que nous assurons la direction de l'association. Pour ce qui est du loyer des bureaux, l'association contribue. Nous essayons d'assurer la gestion telle qu'on nous le confie », explique le Président de l'association de football à Bubanza.
 
Le Président de la Fédération de football du Burundi ne s'est pas exprimé sur ce cas.
Lu 890 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2015 by GPIUTMD

Twitter

Qui est en ligne?

Nous avons 179 invités et aucun membre en ligne