Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Coup de gueule de l'athlète Francine Niyonsaba en colère contre le Comité National Olympique

Évaluer cet élément
(13 Votes)
Les athlètes qui vont représenter le Burundi aux jeux olympiques de Rio en août prochain n'ont eu aucun soutien de la part du Comité National Olympique pour ce qui est des péparatifs à ces jeux. Ces informations sont confirmées par certains des athlètes, à deux semaines seulement des cérémonies d’ouverture des jeux de la XXXIè Olympiade. Et pourtant, le Comité International Olympique a déjà débloqué des fonds pour aider les comités nationaux.
 
Certains athlètes qui vont représenter le Burundi aux jeux olympiques de Rio au Brésil se plaignent du Comité National Olympique « qui ne les soutient pas » dans leurs préparatifs à ces jeux.
 
Selon ces athlètes, les responsables du CNO ne devraient à aucun moment s'intéresser à ces jeux de même qu'à leurs performances au cours de la compétition étant donné qu'ils ne les soutiennent pas au moment des préparatifs.
 
D'après un tweet de Francine Niyonsaba, une des spécialistes actuelles du 800 mètres féminin, « c'est une honte de voir que ces athlètes vont représenter le pays alors qu'ils n'ont béneficiés d'aucun soutient pendant leurs préparatifs », a-t-elle lancé sur la toile.
 
Dans cette même publication, Francine Niyonsaba, qui a des chances de médailles à Rio au vu de ses performances depuis le début de l’année, elle indexe la gestion opaque des fonds accordés par le Comité International Olympique : « Où vont ces fonds que le comité international olympique accorde au comité national olympique du Burundi pour cette fin ? », écrit-elle. Ce ‘’coup de gueule’’ est d’autant plus inquiétant car il est lancé par celle qui a été choisie comme porte-drapeau du Burundi lors des cérémonies d’ouverture des J.O.
 
Comme pour tromper l'opinion nationale et internationale, lorsque ces athlètes remportent des médailles, ils sont pourtant accueillis en héros nationaux par le Président de la République pour avoir fait flotter le drapeau national et retentir l'hymme national dans des compétitions mondiales ; alors qu'en réalité ces athlètes ne sont ni appuyés ni encouragés dans leurs préparatifs.
 
Lors des Jeux Olympiques de 2016 à Rio du 5 au 21 août, le Burundi sera représenté par neuf athlètes. Il s'agit de Francine Niyonsaba pour le 800 mètres féminin, Antoine Gakeme pour le 800 mètres hommes, Olivier Irabaruta qui concourra  aux 5.000 et 10.000 mètres hommes, Diane Nukuri sur les 10.000 mètres et le marathon féminin, Célestin Nihorimbere et Abraham Niyonkuru au marathon masculin, la judoka Antoinette Gasongo, ainsi qu’Elsie Uwamahoro et Billy Scot Irakoze en natation. 
 
La dernière et unique médaille Olympique remportée par un athlète Burundais remonte à 1996 aux JO d’Atlanta où Venuste Niyongabo avait remporté l’or au 5.000 mètres.
Lu 2673 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2015 by GPIUTMD

Twitter

Qui est en ligne?

Nous avons 162 invités et aucun membre en ligne