Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Les habitants des quartiers NKENGA- BUSORO de la zone KANYOSHA en mairie de BUJUMBURA s’inquiètent pour la maladie qui menace la culture de manioc. Selon la population de la localité qui vit de cette culture, cette maladie a entraîné la baisse de production du manioc ces derniers jours  et elle craint pour une possible famine prochaine. 

Il y’a risque d’énormes conséquences liées au manque criant d’eau qui s’observe dans les quartiers Bwiza et Jabe en Mairie de Bujumbura. Les habitants de ces quartiers viennent de passer des jours sans apercevoir aucune goutte d’eau à travers les robinets de la Regideso. Ils craignent surtout les maladies des mains salles.                                

Certains réfugiés burundais du camp de Nduta en Tanzanie commencent à déserter le camp. Nombreux parmi eux figurent sur la liste des futurs rapatriés volontaires. Selon eux, leur rapatriement tarde alors que leur ration alimentaire a été sensiblement diminuée. La majorité de ces réfugiés avaient fui la famine au Burundi, une famine qui les talonne jusqu’à leur pays d’exil.

9 moulins et plus de 40 tonnes de farine de manioc et de maïs ont été brûlés ce jeudi 10 Août 2017 dans un incendie au quartier swahili de la ville de Muyinga. Les commerçants victimes de cet incendie sont dans une désolation totale.

 

A deux heures du matin de ce jeudi 10 Août 2017, le feu commence à se manifester. Les propriétaires de ces moulins font savoir que plus de 30 tonnes de farine de manioc et plus de dix tonnes de farine de maïs ont tous pris feu. 

 

Les victimes de l’incendie parlent d’une  grande perte vu que presque tous étaient des créanciers des banques. Même les commerçants  ayant des stands dans le marché central de Muyinga se disent aussi touchés car ces moulins leur étaient d'une très grande importance. 

 

La valeur exacte des marchandises et objets emportés par cet incendie n’est pas encore connue.

 

Philippe NGENZAMIHIGO administrateur de la commune Muyinga fait savoir que les commerçants ont subi une énorme perte. Il précise qu’un court-circuit est à l'origine de cet incendie. « Aucune maison n'a été brûlée. Ce sont des kiosques. 9moulins ont été touché et 40 tonnes de manioc de maïs.» a expliqué Philippe NGENZAHAYO.

 

Après plus d'une année des travaux de réhabilitation de six marchés de la Mairie de Bujumbura, ils ont été inaugurés officiellement ce jeudi 10 Août 2017. Freddy Mbonimpa le Maire de la ville de Bujumbura a promis aux commerçants qui avaient des stands dans ces marchés qui les récupéreront.

Page Facebook

Compteur

© 2009-2015 by GPIUTMD

Twitter

Qui est en ligne?

Nous avons 177 invités et aucun membre en ligne