Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Le programme alimentaire mondial change de stratégie. Désormais, les réfugiés en Tanzanie ne recevront plus d'assistance en vivres mais plutôt en argent liquide. Ce projet démarre dès ce jeudi 15 décembre 2016 et le camp de Nyarugusu, qui abrite des réfugiés burundais et congolais, a été pris pour camp pilote.
Les agriculteurs de la province Ngozi espèrent une bonne récolte cette année, malgré des difficultés rencontrées au début de la saison culturale. Il y a eu notamment le manque de semences et d’engrais chimiques. 
Les effectifs des enfants qui font le commerce ambulant des arachides et des œufs dans les bistrots et les rues de la ville de Gitega ont gonflé depuis un certain temps. Ces enfants ont fui la pauvreté dans leurs familles, mais survivent très difficilement dans la ville.
L’ONG OXFAM en collaboration avec le Ministère en charge des réfugiés au Rwanda ont  inauguré une nouvelle source d’eau potable ce mercredi dans le camp des réfugiés burundais de Mahama. Les réfugiés de ce camp disent que cette source vient résoudre les problèmes liés au manque d’eau potable. Cette source servira également aux rwandais vivants aux alentours du camp de Mahama.
Au centre-ville de Gitega ainsi que dans les quartiers, le nombre des enfants de la rue devient de jour en jour croissant. Vivant dans un contexte de grande précarité, ils sont reprochés d’une rare violence et sont stigmatisés comme des marginaux, des délinquants et sont la terreur de la population surtout pendant la nuit. L’administration et la population se rejettent la responsabilité, alors que le 26 novembre a été instituée journée mondiale des enfants de la rue. 

Page Facebook

Compteur

© 2009-2019 by GPIUTMD

Twitter

Qui est en ligne?

Nous avons 236 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha