Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Au camp de Maheba des réfugiés burundais en Zambie, l’absence d’une structure sanitaire et d’assistance humanitaire se font observer. Les réfugiés accusent le responsable du camp d’en être à l’origine, il leur interdît l’accès aux agents du HCR et du gouvernement zambien. Deux personnes sont déjà mortes par manque de soins de santé.

La famine fait rage dans les différentes communes de la province de Karusi. Certains habitants parmi les plus démunis s'approvisionnent dans les dépotoirs des déchets ménagers. D’autres effectuent plusieurs kilomètres à la recherche du travail de main d'œuvre pour survivre. 
Dix personnes sont déjà mortes suite à la famine dans les communes Gihanga et Mpanda dans la province Bubanza. Conséquemment, plusieurs familles de ces communes ainsi que certaines autres de Bubanza ont pris refuge en RDC. 
Décédés mardi 17 Janvier 2017, ces enfants souffraient de malaria depuis quelques jours. Selon leurs parents, ils n’avaient pas les moyens d’acheter les médicaments prescrits, encore moins de la nourriture. 
La disette s’étend de plus en plus sur le territoire national, avec pour conséquence des enfants atteints de kwashiorkor. Affamée, la population de la commune Rugombo en Province Cibitoke commence ainsi à fuir le pays vers la République Démocratique du Congo.

Page Facebook

Compteur

© 2009-2015 by GPIUTMD

Twitter

Qui est en ligne?

Nous avons 142 invités et aucun membre en ligne