Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Le Ministère rwandais en charge des réfugiés rassure les réfugiés burundais du camp de Mahama : ils ne doivent pas penser qu’ils vont bientôt être envoyés dans d’autres pays de refuge. La déclaration a été faite par Jean Claude Rwahama, chargé des réfugiés au sein de ce Ministère. Il exhorte plutôt ces réfugiés à continuer à vaquer à leurs activités, car envoyer un réfugié à l’étranger, est un long projet qui nécessite d’être bien étudié.  
Un rapport de l’Unicef sur le Burundi affirme que de nombreux enfants souffrent de traumatismes psychologiques, surtout dans les quartiers contestataires de la ville de Bujumbura. En plus de cela, des maladies, plus nombreuses qu’avant, s’observent emportant sur leur passage ceux qui ne sont pas tués par des armes. 
Les réfugiés burundais du camp de Kakuma au Kenya mènent une vie difficile. Ils expliquent qu'ils reçoivent une quantité de nourriture insuffisante et sont en manque de médecins dans ce camp. Ils demandent au Haut-Commissariat pour les réfugiés de leur apporter de l'aide.
Hommes, femmes et enfants réfugiés au camp de Nduta en Tanzanie sont concernés par cette campagne de vaccination.
Le gouvernement a instauré une taxe spéciale pour les travailleurs domestiques. Ils devront désormais payer 6.000 francs burundais dans leurs zones et obtenir ainsi un badge d’identification. Ces travailleurs domestiques crient au désespoir car ils ont de maigres salaires ne leur permettant pas de trouver un tel montant.  

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 203 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha