Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Les habitants de la ville de Bujumbura qui vivent de petits métiers nécessitant de l'électricité s'insurgent contre la Regideso qui semble distribuer le courant électrique d'une manière inéquitable. Ces consommateurs demandent à ce que ce problème soit résolu, ou qu'il y ait alternance équitable dans la distribution du courant.
Les acquéreurs des parcelles du site de Zege dans la ville de GITEGA récemment viabilisé demandent le remboursement des frais de viabilisation qu'ils ont payés. Cette exigence est consécutive à la décision du président Pierre Nkurunziza de n’autoriser dans le site que la construction de maisons en étages. Plusieurs acquéreurs de parcelles indiquent leur incapacité à construire des immeubles à plusieurs niveaux. 
Dans la province Cankuzo à l’Est du pays, enterrer les morts en commune Cankuzo devient de plus en plus difficile depuis que l’ancien cimetière a été déplacé à plus de dix kilomètres de l’ancienne localité. La population demande que ce cimetière soit relocalisé à un endroit plus accessible, mais l’administrateur communal Innocent Nyandwi explique qu’il n’y a pas d’autres espaces pour cette fin.
Depuis le 19 décembre 2016, une pénurie d’eau potable s’observe au camp de Mahama au Rwanda qui abrite des réfugiés burundais. Ce manque d’eau est dû à des tuyaux endommagés. Les réfugiés craignent une épidémie de maladies liées aux mains sales. 
Chaque 25 décembre, tous les chrétiens des quatre coins du monde célèbrent la naissance du Christ. Néanmoins, cette journée de noël n'a pas été célébrée comme d'habitude au Burundi. Pour cause, mis à part la crise financière qui touche la plupart des ménages, certaines familles n'ont pas fêté avec joie noël, puisqu'endeuillées par la crise politico-sécuritaire. 

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 344 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha