Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Une mauvaise cohabitation subsiste entre les réfugiés burundais du camp de Nduta en Tanzanie et les tanzaniens de la localité. La pauvreté des réfugiés burundais serait à l’origine de ces tensions. Le besoin de trouver de la nourriture pousse ces réfugiés vers la forêt, et les tanzaniens les considèrent comme des voleurs.

L'administrateur de la commune Kigamba, Marie Rose Nahimana, a fait enterrer discrètement le corps du nouveau-né qui venait de passer une quinzaine de jours à la morgue de l'hôpital Buhiga en province Karusi.

Dans la ville de Gitega, des cas de vol des compteurs d'eau sont signalés depuis quelques temps. Ils sont ensuite revendus chez les ferrailleurs au kilogramme. 

Les réfugiés du camp de Nduta en Tanzanie ont  été mis en garde et sommé de ne rien tenter pour se révolter contre la diminution de la quantité de ration alimentaire reçue. Le chef de poste dans ce camp a signifié au cours d’une réunion vendredi dernier que celui qui tentera de hausser le ton sera traité comme un ennemi de la Tanzanie.

Les habitants des parcelles voisines du futur palais présidentiel en construction dans le secteur de Gasenyi au nord de la ville de Bujumbura plaident pour rester dans leurs parcelles. Ils affirment qu’ils n’ont nulle part ailleurs où se rendre et espèrent qu’ils ne seront pas délogés en cas d’extension des travaux. 

Page Facebook

Compteur

© 2009-2015 by GPIUTMD

Twitter

Qui est en ligne?

Nous avons 144 invités et aucun membre en ligne