Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Les réfugiés burundais du camp Nduta en Tanzanie se disent satisfaits suite à la réouverture du marché qui les relie aux tanzaniens. Une mesure prise ce lundi par l’autorité du camp. Cependant, ces réfugiés trouvent que le nouvel emplacement dudit marché ne leur facilitera pas la tâche.

Les compteurs d’eau, complètement nouveaux, sont installés dans des ménages à Bujumbura depuis quelques jours. Certains citadins pensent que ces nouveaux compteurs vont faciliter le paiement des factures qui, jusqu’ici, était émaillés d’énormes imperfections.

Les cultivateurs de la colline Rutegama en commune et province Gitega préoccupés par leurs récoltes suite aux chenilles qui ont attaqué les cultures de Maïs. Même si le climat avait été favorable, les cultivateurs de cette colline la plus touchée disent donner leur première récolte aux bétails car elle ne peut pas être consommée par les personnes. La Direction provinciale de l’agriculture et de l’élevage dans cette province leur demande de se presser à acheter le produit qui élimine ces chenilles sans attendre qu’elles se multiplient.

Les réfugiés burundais du Site de transit de Kavimvira situé à l’Est de la République Démocratique du Congo demandent d’être assisté. Après près de deux mois de séjour dans ledit site, ils n’ont jamais bénéficié d’aucune assistance, que ce soit en vivres ou en soins de santé.

De la couture pour faire face à l’exil

mercredi, 28 novembre 2018 05:51

Pour subvenir à leurs besoins, certains  burundais réfugiés au Rwanda se lancent dans le commerce. Arrivée au Rwanda après avoir fui son pays natal suite à la crise politique qui secoue le Burundi depuis 2015, Diane-Nina Inabeza a appris la couture. De nombreux avantages dans cette nouvelle vie qu’elle a dû adopter  sont à signaler mais aussi elle fait face à quelques obstacles.

Page Facebook

Compteur

© 2009-2019 by GPIUTMD

Twitter

Qui est en ligne?

Nous avons 246 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha