Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Les habitants du quartier Nkenga-Busoro craignent d’attraper des maladies liées aux mains sales faute d’eau potable

vendredi, 02 février 2018 05:53
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Cela fait presque deux semaines que les habitants du Quartier Nkenga-Busoro n’ont pas d’eau potable. Selon les habitants de cette localité, pour s’approvisionner, ils font de longs trajets à la recherche de cette denrée qu’ils achètent à des prix exorbitants, un seul bidon de 20 litres revenant à 500 franc burundais ou plus.

Cette pénurie d’eau qui s’observe dans le quartier NKENGA-BUSORO de la zone Kanyosha dure depuis plus d’une semaine. Pour s’approvisionner en eau potable, ils sont contraints de payer 500 franc burundais par bidon de 20litres, vu que ceux qui puisent cette eau se rendent jusqu’à Kanyosha et ses environs.

 

« Nous n'avons pas d'eau depuis Jeudi de la semaine dernière. Une fois disponible à Kibenga ou à Musaga, on doit l'acheter à 500 franc le bidon de 20 litres. » raconte notre source

 

Un des habitants de la localité, indique qu' il leur est très difficile de trouver assez d’argent pour avoir l’eau dont ils ont besoin pour divers travaux ménagers, sans parler des maladies qui risquent d’apparaitre à cause de cette pénurie d’eau.

 

« Il y a ceux qui ont des enfants et doivent faire la cuisine en plus des autres activités qui nécessitent de l'eau. Cela devient de plus en plus difficile de se procurer assez d’eau potable. On craint d’attraper des maladies liées aux mains sales. »

 

Ces habitants demandent aux autorités habilitées de faire tout leur possible pour approvisionner ce quartier en eau potable avant que ses occupants n’attrapent des maladies liées aux mains sales.

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Press releases from Africa-Neswroom.com

Qui est en ligne?

Nous avons 186 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha