Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Les burundais réfugiés au camp de Lusenda manifestent pour réclamer leur ration alimentaire suspendue depuis un mois.

mercredi, 31 janvier 2018 13:05
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Marche manifestation lundi 29 Janvier 2018 des burundais réfugiés au camp de Lusenda en RDC. Ils viennent de passer plus d’un mois sans être approvisionnés en nourriture, alors que les stocks sont pleins disent-ils. Le PAM, Programme Alimentaire Mondial se garde de tout commentaire.Certains des réfugiés commencent à vendre les tôles de leurs maisons pour nourrir leurs familles. Selon des sources sur place, la police congolaise aurait fait usage de balles réelles pour disperser les manifestants.

« Cela fait plus d’un mois que le PAM ne nous donne plus devivres. On s’attendait à être approvisionnés le 15 Décembre 2017, mais aucun signe jusqu’à présent. Les représentants du PAM ne disent rien quant à ce retard dans l’approvisionnement. Pourtant, les commerçants ont déjà disponibilisé les vivres car les stocks sont garnis » s’indigne les réfugiés.

 

Lundi 29 Janvier 2018, après une réunion tenue par les responsables du camp de Lusenda, ces réfugiés burundais ont fait une marche manifestation dans les rues. Ils ont été dispersés par la police congolaise : « Ils sont descendus dans les rues pour réclamer des vivres mais ils ont été dispersé par des policiers congolais qui ont tiré en l’air. Ces réfugiés se sont repliés à la Monusco. »

 

Actuellement, en signe de désespoir, les réfugiés démontent leurs toitures en tôles pour les vendre et ainsi avoir à manger. Mais certains d’entre eux se sont faits prendre et sont en détention à la police. 32.000 réfugiés burundais sont hébergés au camp de Lusenda.

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 642 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha