Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Un virus non encore identifié tue des chèvres par milliers

vendredi, 12 janvier 2018 07:43
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Près de 2.000 chèvres sont mortes des suites d’une maladie non encore diagnostiquée en commune Bugendana de la province Gitega. C’est au centre du Burundi. Conséquemment, trois marchés de la localité sont momentanément fermés. Les éleveurs doivent garder leurs chèvres enfermées dans les enclos en attendant qu'un traitement soit disponible.

Selon les habitants des collines Mukoro, Kibungo, Mutoyi, Nyakeru et Kivuvu, une maladie non encore identifiée touche les chèvres. Cette maladie serait apparue après la distribution des chèvres à la population, principalement à Mutoyi.

« Ils ont distribué des chèvres qui étaient déjà contaminées et celles-ci ont contaminés le reste du petit bétail dont disposaient les habitants des alentours. Ces chèvres ont développé une diarrhée chronique, la toux et beaucoup de sécrétions nasales et ont fini toutes par mourir » raconte un habitant.

L’on dénombre déjà autour de 2 000 bêtes qui sont déjà mortes d’après les habitants. Suite à cette maladie, les marchés de caprins de Bitare et de Mutoyi ont été momentanément obligés de fermer. Les habitants de Bugendana demandent une indemnisation de la part de ces organisations qui ont distribué ces chèvres et le concours des administratifs dans leur plaidoyer.

En attendant, il a été recommandé aux éleveurs de garder leurs chèvres enfermées dans les enclos en attendant qu'un traitement soit mis à leur disposition. De plus, des laborantins sont déjà à pied d’ouvre afin d'identifier cette maladie, rassure un des vétérinaires qui s’est entretenu avec la RPA.

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

18 novembre 2018

Press releases from Africa-Neswroom.com

Qui est en ligne?

Nous avons 285 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha