Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Un nouveau commerce se révèle à Ruyigi

lundi, 04 décembre 2017 07:34
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Ces commerçants appelés ABADIRIGIZA se remarquent en grand nombre au chef-lieu de la province Ruyigi, à l’Est du Burundi. Ils sillonnent tous les axes où passent  les habitants qui vont vendre leurs récoltent aux marchés et achètent toutes leurs récoltes. Les consommateurs qui ne veulent se rendre au marché pour pouvoir acheter les vivres en cours de route deviennent incapables d’en achetersuite à la présence de ces ABADIRIGIZA. 

Et pour cause, ces derniers achètent tous  les produits vivriers à des prix exorbitants d’après les habitants rencontrés au chef-lieu de la province Ruyigi. Les acheteurs sont donc obligés de se rendre au marché pour chercher des vivres qu’ils n’auront pas à cause des prix exorbitants fixés par les BADIRIGIZA, qui sont les vendeurs.

 

« Suite à cette hausse des prix des produits vivriers observés,  aujourd’hui, avec une somme de 20.000 francs, on ne parvient pas à nourrir nos familles pendant deux jours », confie un habitant de Ruyigi.

 

Les autorités administratives sont interpellées par la population à intervenir pour fixer des prix standards. Les produits vivriers de  première nécessité sont actuellement rares sur le marché à cause de la faible production  enregistrée au cours de la saison culturale A disent la population.

 

Ces commerçants dits ABADIRIGIZA sont en gros constitués par des chômeurs, essentiellement les finalistes des humanités, mais aussi des diplômés d’Université à la recherche du travail.

 

Page Facebook

Compteur

© 2009-2015 by GPIUTMD

Twitter

Qui est en ligne?

Nous avons 140 invités et aucun membre en ligne