Cinq enfants décèdent au camp de transit de Kavimvira

mardi, 28 février 2017 07:13
Évaluer cet élément
(1 Vote)
La malnutrition et le manque d’un logement adéquat sont les principales causes de la mort de ces enfants burundais réfugiés au camp de transit de Kavimvira à Uvira en RDC. Les réfugiés de ce camp accusent une ONG locale de détourner les vivres et les médicaments qui leur sont destinés. 
 
Les conditions de vie précaires augmentent la vulnérabilité des réfugiés, surtout celle des enfants. « Ce qui se passe à Kavimvira est opposé au statut d’un réfugié. Ici, de nombreuses personnes dorment à la belle étoile, même quand il pleut. Les 5 enfants qui sont morts ont été victimes de la malnutrition. Les adultes mangent une seule fois par jour, les enfants deux fois mais ils n’ont plus de la bouillie de céréales alors qu’ils sont affamés », témoigne un réfugié.
 
Outre la malnutrition, les maladies ne sont pas bien traitées selon les réfugiés. Des agents de l’ONG ADS qui œuvre dans ce camp sont pointés du doigt dans le détournement des vivres et des médicaments. 
 
« Normalement, chaque enfant a droit à deux paquets de biscuits par jour, mais ils ne reçoivent aucun. Les stocks de nourriture sont souvent dérobés la nuit et transportés par un véhicule du centre de santé de l’ADS. J’en suis témoin, je l’ai vu de mes propres yeux. On en a informé certains responsables du camp mais rien n’a été fait », regrette un réfugié.     
 
La RPA n’est pas parvenue à joindre les responsables de l’ONG ADS pour une réaction.

Publicité

TAARIFA YA HABARI YA 26/04/2015

Qui est en ligne?

Nous avons 275 invités et aucun membre en ligne