Muyinga : Les producteurs de bananes de Mwakiro en manque de bons marchés d’écoulement

mercredi, 15 février 2017 07:55
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Dans la commune Mwakiro en province Muyinga, la production de banane a été très bonne, selon plusieurs agriculteurs. Les producteurs font savoir que le manque de marché d'écoulement de leurs récoltes reste cependant problématique, les seuls commerçants qui achètent leurs productions étant les tanzaniens. Ces agriculteurs sont obligés de vendre ces bananes au pays voisin, suite à la conjoncture économique difficile au Burundi. 
 
Dans la commune Mwakiro, les producteurs de banane de l'espèce dite ''mbogoya'' en kirundi font savoir qu'un seul cultivateur peut produire 80, 100 voire davantage de régimes de bananes. Cependant, ils peinent à trouver des marchés d'écoulement pour leurs productions.  
 
La banane peut se consommer seule, mais les commerçants tanzaniens leur donnent très peu d'argent, selon ces producteurs. 
 
« Nous l'avons appelée ''mbogoya'' car nous avons vu qu'elle donne une bonne production. La production est bonne, mais nous avons un manque criant de marché d'écoulement. Depuis longtemps, les commerçants tanzaniens viennent acheter notre banane, mais ces derniers donnent très peu d'argent. Il y a une certaine amélioration aujourd'hui. Avant, un régime de banane coutait 2.000 francs ; aujourd'hui, il coute entre 6500 et 10.000 francs. Avec 3 régimes de banane, tu reçois une certaine somme d'argent pour satisfaire certains besoins », explique un producteur de bananes de la zone Rugabano. 
 
Les routes traversant la commune Mwakiro sont en mauvais état, ce qui constitue un autre obstacle à l'écoulement de la banane ; raison pour laquelle les commerçants tanzaniens donnent peu d'argent. 
 
Les producteurs de banane demandent au gouvernement burundais de reconstruire les routes. « Nos produits vont se détériorer dans les stocks. Le gouvernement doit essayer de réhabiliter nos routes, surtout celles allant jusqu'à Mwakiro comme Mwakiro-Gasave,  Mutumba-Rugabano jusqu'à Mwakiro. Les camions qui desservent la région se heurtent à l'état lamentable des routes et les commerçants donnent peu d'argent aux cultivateurs, en plus de la fatigue endurée lorsque les producteurs portent les régimes de bananes jusqu'à la route », poursuit notre source. 
 
Malgré une bonne production de bananes cette année, une bonne partie de la population de la commune Mwakiro souffre de famine suite à l'assèchement des terres et aux pluies torrentielles au cours de la saison A qui ont entrainé une faible productivité. 

Publicité

TAARIFA YA HABARI YA 26/04/2015

Qui est en ligne?

Nous avons 100 invités et aucun membre en ligne