Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

La semaine santé mère-enfant a débuté ce mardi dans tout le pays. Le paquet pour cette semaine comprendra le supplément en vitamine A chez les enfants de 6 à 59 mois, le dépistage chez les enfants de 1 à 14 ans et les femmes enceintes à partir du deuxième trimestre de la grossesse. La vaccination de rattrapage pour la deuxième dose du vaccin anti-rougeoleux chez les enfants âgés de 18 à 23 mois. Les activités du lancement officiel de cette semaine santé mère-enfant ont eu lieu à Cibitoke, commune Rugombo et elles ont été rehaussées par le deuxième vice-président de la République.               

L’Association Nationale de Soutien aux Séropositifs et aux Malades du SIDA, ANSS, demande à l’Etat d’aider les malades affectés par cette pandémie qui prennent les molécules de la troisième ligne. La présidente de l’ANSS l’a déclaré dans une conférence de presse à l’occasion de la célébration de la journée internationale de la lutte contre SIDA. Jeanne Gapiya alerte l’Etat pour donner aux associations luttant contre le SIDA tout ce dont elles ont droit pour bien mener la lutte.    

La rupture des poches de sang observée au Centre National de Transfusion Sanguine classée parmi les défis du ministère de la Santé et de la lutte contre le SIDA durant ces trois derniers mois. Cela a été dit par la ministre de la Santé lors de la présentation du bilan trimestriel de son ministère. Sabine Ntakarutimana, précise que quelques amendements sont nécessaire dans un décret mettant en place ce centre pour qu’il soit réellement autonome et éviter ainsi les ruptures observées cette année.

L’hôpital Roi Khaled pointé du doigt par certains élus du peuple pour négligence dans la prise en charge de certains malades. Cela a été dit ce mercredi quand la ministre de la Santé répondait aux questions orales des députés. Un député a déclaré qu’en cas de suspicion du cas d’Ebola, il ne faut pas compter sur l’hôpital Roi Khaled.

A ce propos, la ministre de la Santé, Sabine Ntakarutimana a répondu que cet hôpital n’est pas sans contrôle du ministère de la Santé et de la Lutte contre le SIDA.

 

Un million, sept cent millions de dollars américains, tel est le montant que le Burundi a besoin pour bien commencer la prévention de l’épidémie Ebola. Cela a été dit par la ministre de la Santé et de lutte contre le SIDA lors des questions orales au parlement sur la santé mentale et l’épidémie d’Ebora. Les parlementaires n’ont pas caché leurs inquiétudes quant aux stratégies de prévention au niveau des frontières.

Les provinces Muyinga et Rutana viennent en tête des provinces dont les taux de malnutrition chronique est très intense. C’est ce qui ressort des enquêtes du Programme Alimentaire Mondial « PAM ». A ce propos, l’ONG Catholic Relief Service a déjà initié un projet de 5 ans surnommé « amashiga » (cuisinière à trois pierres) en province Muyinga. C’est dans le but de réduire la malnutrition chronique chez les femmes enceintes et les enfants de moins de 2 ans, a annoncé le représentant résidant du CRS Burundi. Le CRS clôturait ce jeudi un autre projet dénommé « Tubaramure » (aidons-les à devenir autonome) réalisé dans les provinces Cankuzo et Ruyigi pendant les 5 dernières années.

Neuf milles cas des malades mentaux ambulant et plus de 900 hospitalisés ont été enregistrés au centre neuropsychiatrique de Kamenge depuis le début de cette année. Cela a été dit par le directeur de ce centre ce vendredi. Le Burundi a célébré la journée internationale de la santé mentale. Frère Hypolite Manirakiza donne des propositions pour que la prise en charge de ces malades soient plus efficace : « Le ministère de la Santé publique devrait mettre en application la stratégie nationale de la santé mentale élaborée de 2010 à 2014 qui comprend l’axe sur la législation, l’axe sur les soins de santé, sur la formation des ressources humains, sur l’accès aux médicaments, la surveillance de la recherche, l’intégration des soins de santé. »

Mais ce qui est urgent pour ce responsable psychiatre, c’est une large sensibilisation à la population pour comprendre les maladies mentales afin de les acheminer chez le médecin traitant et non chez les sorciers. Frère Hypolite Manirakiza demande aussi plus de moyens financiers à ce secteur et remercie le ministère de la Solidarité qui a fourni des efforts et 90 pourcent des malades mentaux à leur charge n’ont pas fait de rechute.   

Durant les trois dernières années, le Centre neuropsychiatrique de Kamenge a connu un manque à gagner de presque un milliard de franc bu suite aux factures impayées. A l’occasion de la célébration de cette journée, un match de football a opposé des malades mentaux améliorés et un groupe de l’école polyvalente de Kanyosha. Les malades mentaux améliorés ont marqué un but à zéro.

 

L’origine de la pénurie des poches de prélèvement de sang observé au mois de septembre au Burundi reste jusqu’ici inconnue. La Commission parlementaire chargée des questions de la santé avait promis des enquêtes et présenter le rapport juste au début de la session parlementaire d’octobre mais ne l’a encore présenté alors que les activités ont débuté il y a de cela 2 semaines.

La vice-présidente de cette commission en charge des questions de santé, la député Espérance Nahimana précise que ce rapport sera bientôt présenté au parlement. Pour rappel, le directeur du Centre National de Transfusion Sanguine, docteur Gilbert Nduwayo a été limogé de ses fonctions suite à cette pénurie et certains pensent que ce directeur avait été sacrifié par le ministère de la santé publique et de lutte contre le SIDA.

Les jeunes et les adultes de Kibimba à Gitega nécessitent plus de sensibilisation sur le VIH/SIDA. Déclaration du coordinateur régional de l’association « Dutabare » qui lutte contre le SIDA. Plus de 300 personnes à Kibimba ont été dépistées positives au VIH.

32 cas de choléra sont enregistrés en province Cibitoke au chef-lieu de la commune Rugombo sur une période de 8 jours. Les malades sont tous du secteur Mparambo 1. Selon le médecin provincial, la cause de cette maladie est l’usage par la population de l’eau impropre. La Croix Rouge a déjà commencé à pulvériser dans cette localité où se remarque cette maladie, précise nos sources sur place.

Page Facebook

Compteur

© 2009-2015 by GPIUTMD

Twitter

Qui est en ligne?

Nous avons 257 invités et aucun membre en ligne