Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Le choléra signalé dans la commune Rugombo de la province Cibitoke. 15 personnes présentant des symptômes de cette maladie ont été recensées au centre de santé de cette commune. Trois personnes seraient mortes suite à cette maladie avant de se faire soigner.

Les réfugiés burundais du camp de Mahama au Rwanda dénoncent qu’ils ne sont plus reçus comme d’habitude au centre de santé de ce camp. Cela serait dû  à 5 infirmiers de ce centre de santé qui ont changé leur lieu de prestation. Ces réfugiés craignent la détérioration de leur état de santé si ces infirmiers ne sont pas remplacés.

La gestion des subventions des programmes au ministère de la santé publique sera désormais assurée par le PNUD. Dans une correspondance adressée au ministre de tutelle, Le Fonds Mondial de lutte contre le Sida, la tuberculose et le paludisme  motive cette décision par la faible capacité d’absorption des fonds et les défaillances constatées dans la gestion financière et la passation des marchés.

Chaque 10 octobre de l'année, le monde celèbre la journée internationale de la santé mentale. Célébrée cette année sous le thème " la dépression" l'organisation mondiale de la santé indique que 300 millions de personnes souffrent de cette maladie. Dans un communiqué sorti à cette occasion, le ministère de tutelle affirme que la dépression fait rage au Burundi. Plus de deux milles personnes souffrent de troubles mentaux.

Plaintes des burundais réfugiés au Kenya au camp de Kakuma. Ils n’ont pas accès aux soins de santé. Ils affirment ne pas avoir droit aux médicaments ; pire lorsqu’il doit y avoir un transfert de malade à l’hôpital, c’est un kenyan qui prend la place.

Plaintes des burundais réfugiés au Kenya au camp de Kakuma. Ils n’ont pas accès aux soins de santé. Ils affirment ne pas avoir droit aux médicaments ; pire lorsqu’il doit y avoir un transfert de malade à l’hôpital, c’est un kenyan qui prend la place.

Le choléra refait parler de lui en commune Rugombo de la province Cibitoke. 5 personnes sont déjà alitées au centre de santé de Rugombo. Les habitants de cette commune pointe du doigt le manque criant d’eau potable et sollicite l’intervention des services sanitaires et de l’administration.

Quatre personnes sont déjà mortes, onze autres sont dans un état critique à l’hôpital de Gihanga, c’est en province Bubanza à l’ouest du pays. Toutes  sont atteintes par l’épidémie du choléra. Cette épidémie s’est manifestée depuis jeudi de la semaine dernière. Apres avoir confirmé qu’il s’agit bel et bien du choléra, des mesures de prévention ont été mise en place.

Des irrégularités s’observent dans le recrutement du personnel médical dans la province sanitaire de Bubanza. Certains observateurs disent que la commission chargée du recrutement est présidée par Médecin provincial or un tel test devrait être supervisé par une délégation du Ministère de la santé et de la lutte contre le Sida. 

Onze  écoles paramédicales privées ont été totalement fermées  tandis que vingt-cinq autres ont été sommées de suspendre le recrutement de nouveaux élèves pour l’année scolaire 2017-2018 par la mesure du ministère de la santé publique. Une décision qui, selon Bujumbura, a été prise après avoir constaté que les dites écoles n’ont pas mis en application les normes édictées par leur ministère de tutelle. 

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

18 novembre 2018

Press releases from Africa-Neswroom.com

Qui est en ligne?

Nous avons 270 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha