Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Un réfugié burundais victime d’automédication

vendredi, 21 décembre 2018 09:09
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Une personne est morte dans la matinée de ce mercredi au camp des réfugiés de Nduta situé en République Unie de Tanzanie. Selon les voisins, l’incident est survenu après que le défunt ait consommé des médicaments traditionnels. Les réfugiés en appellent aux responsables du camp d’éradiquer la pratique de commercialisation et l’usage de ces médicaments traditionnels.

Cette personne morte dans la matinée de ce mercredi est connue sous le nom de Gasongo et habitait le camp de Nduta, dans la zone 1 village 13. Cet homme a rendu son âme après avoir consommé des produits traditionnels pour s’auto soigner. « Il s’appelait Gasongo. Dans la matinée, il a pris un produit traditionnel pour soigner sa maladie qui avait affectée ses organes génitaux. Il avait acheté ce produit mardi soir au marché de Muungano. Après l’avoir pris, il est mort sur le champ. »

 

Ces réfugiés de Nduta indiquent que ces produits traditionnels à l’origine de la mort de cette personne se vendent en grande quantité dans ce camp. « Ces produits traditionnels sont légion ici à Nduta. Ils sont composés de la poudre des racines de bois et des feuilles d’arbres mélangées avec du sucre. Ces médicaments ne remplissent pas les conditions. Mais les vendeurs de ces produits disent qu’ils sont efficaces contre les maladies. »

 

Les réfugiés en appellent aux responsables du camp d’éradiquer la pratique de commercialisation illégale de ces produits non pharmaceutiques.

Lu 915 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2019 by GPIUTMD

Twitter

Qui est en ligne?

Nous avons 241 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha