Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Une maladie qui présente des symptômes similaires à ceux de l’Ebola fait des ravages au camp de Nakivale

vendredi, 20 juillet 2018 11:48
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les réfugiés du camp de Nakivale en Ouganda alertent contre une maladie qui présente des symptômes d’Ebola. Cinq personnes ont déjà succombé à cette maladie non encore identifiée. Une maladie signalée dans ce camp depuis deux semaines.

Cette maladie qui inquiète les réfugiés burundais du camp de Nakivale en Ouganda se manifeste dans le camp depuis deux semaines. « Nous les réfugiés du camp de Nakivale, nous sommes inquiétés par une nouvelle maladie non encore identifiée. C’est au moment où une personne est morte il y a une semaine. On dit qu’elle aurait succombé à l’EBOLA car la victime avait une perte importante de sang à travers tous les orifices. » Raconte notre source

 

Même si cette maladie présente des signes d’EBOLA, les médecins eux se sont lancés dans la campagne de tranquilliser la population en indiquant qu’ils sont en train d’étudier ce cas. Les réfugiés disent cependant que si rien n’est fait dans les meilleurs délais, de nombreuses pertes de vies humaines seront enregistrées. « A l’hôpital on dit qu’il n’y a pas encore de signes réels d’EBOLA. Mais nous pensons que c’est une stratégie adoptée pour nous calmer afin de ne pas annoncer officiellement qu’il s’agit d’EBOLA. Ce qui nous a le plus alarmé, c’est que pour enterrer les victimes, on les emballe dans des sachets hermétiquement fermés. Ça fait tellement peur. S’ils ne prennent pas de nouvelles mesures, la situation risque de s’aggraver. » S’inquiète un des réfugiés burundais de ce camp.

 

Dans une période de deux semaines, cette maladie a déjà fait 5 victimes.

 

Ce mercredi lors de la distribution des vivres, certains membres de l’association ‘’TUTAPONA’’ passaient dans les rangs pour sensibiliser les gens à ne pas se serrer la main pour éviter toute contamination.

 

Pour rappel, au mois de Mai 2018, le gouvernement ougandais avait démenti la présence d’EBOLA sur son territoire. Toutefois, la Ministre de la santé a dernièrement indiqué qu’il y avait eu un cas d’une personne souffrant d’une maladie appelée ‘’ hémorragie Crimée-Congo.’’ 

 

Lu 304 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 292 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha