Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

La Croix rouge n’arrive pas à honorer le contrat qui le lie au Fonds mondial de lutte contre la Sida, la Tuberculose et la Malaria

jeudi, 28 juin 2018 11:31
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les agents du projet fonds mondial de lutte contre le Sida, la Tuberculose et la Malaria réclament leurs frais de soins de santé et la prise en charge médicale. Pour cause, ils viennent de passer toute une année sans être soignés. D’où ils demandent à la Croix rouge d’honorer ses engagements comme stipulé dans le contrat.

Ces agents du projet du fonds mondial de lutte contre le Sida, la Tuberculose et la Malaria font savoir qu’ils sont inquiets quant à leur santé. Pour cause, au lieu de les prendre en charge médicalement comme stipulé dans leur contrat, la croix rouge qui est le sous récipiendaire de ce projet n’a rien fait depuis plus d’une année.

 

« Nous avons un sérieux problème en ce qui est des soins de santé, et cela dure depuis plus d’une année. Quand tu tombes malade, tu te débrouilles pour te faire soigner. Ils disent qu’on va être remboursé, mais à part que ça ne devrait pas se passer comme ça, ils n’ont jamais remboursé personne. La seule réponse qu’ils nous donnent, c’est qu’ils sont en train de finaliser ce dossier. » Déplorent ces agents.

 

En attendant que ce problème soit résolu, poursuit notre source, la Croix rouge leur a demandé de se faire soigner par leurs propres moyens et d’emmener les factures pour se faire rembourser, une promesse qui n’a pas été tenue jusqu’aujourd’hui.

 

« Ils ne nous disent pas où se situe le blocage. Ils disent qu’ils sont encore à la recherche d’une compagnie d’assurance maladie. Mais comment peut-on passer toute une année à chercher une telle maison ? On est en colère contre la Croix rouge parce qu’on s’est que le Fonds mondial a débloqué cet argent. C’est la Croix rouge qui n’y met pas de volonté, sinon ce serait déjà fait. »

 

Les agents de ce projet du Fonds mondial trouvent paradoxale l’attitude de la Croix rouge vu qu’on leur demande d’utiliser leur propre argent et de se faire rembourser après alors qu’ils n’ont même pas encore eu leurs salaires du mois de Mai, un scénario qui risque de se répéter pour ce mois de Juin.

Lu 220 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 226 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha