Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Des non formés pour vacciner les petits ruminants à Muyinga

mercredi, 11 avril 2018 19:44
Évaluer cet élément
(0 Votes)

La campagne de vaccination contre la peste pose problème en province Muyinga. Alors que des vétérinaires communaux avaient suivi une formation pour accomplir ce travail, le Ministère de l'agriculture et de l'élevage aurait l'intention d'octroyer cette tâche aux personnes qui n'en n'ont pas la compétence. 

Les vétérinaires communaux dans la province Muyinga disent que la formation pour le vaccin contre la peste des petits ruminants a été organisée ce jeudi 5 Avril. Au moment où ils espéraient commencer le travail de vaccination proprement dit après la formation, ils ont été obligés d'attendre que le matériel soit disponible. « Il y a eu préparation de la campagne de vaccination. Nous en tant que techniciens de l'agriculture et de l'élevage, nous avons suivi cette formation qui a été organisée jeudi le 5 avril. Après cette formation, on nous a dit de rentrer et qu'ils vont nous signaler dès que le matériel sera disponible. Nous étions beaucoup de techniciens vétérinaires », Indiqué un vétérinaire.

 

Plus étonnant, les vétérinaires formés pour participer à cette campagne de vaccination ont appris ce lundi 9 Avril que cette activité a été confiée aux autres. ''C'est vrai que nous avions besoin des agents communautaires de santé animale sur les collines formés pour nous aider. Nous avons attendu qu'ils nous appellent pour le travail en soi ce lundi le 9 mais,  ils nous ont dit que l'ordre est venu d'en haut d'attribuer cette activité aux agents communautaires de santé animale qui seront avec les vétérinaires zonaux. Ces agents communautaires sont nombreux plus que les vétérinaires communaux dans les 12 provinces où se déroulera cette vaccination et ces agents n'ont pas tous suivi la formation.'' s’étonne un vétérinaire.

 

Ces vétérinaires de la province Muyinga demandent au ministère de l'agriculture et de l'élevage d'arrêter cette activité de vaccination arguant que ceux qui vont accomplir cette tâche ne sont à mesure de suivre les 4 étapes de cette vaccination. « L'activité est subdivisée en 4 étapes : il y a d'abord l'identification, le prélèvement, la vaccination et le marquage. Ce dernier consiste en santé animale à mettre un signe sur l'animal pour l'identifier qu'il a été vacciné. Comment allons-nous lutter contre cette peste alors que ces gens ne sont même pas capables de prélever le sang de l'animale et qu’ils n'ont pas suivi de formation? Que le ministère de l'agriculture et de l'élevage arrête à temps cette activité », propose un vétérinaire.                         

 

Nous avons souhaité savoir la réaction de Déo Guide RUREMA, Ministre de l'agriculture et de l'élevage, malheureusement son téléphone était éteint.  

Lu 127 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Press releases from Africa-Neswroom.com

Qui est en ligne?

Nous avons 239 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha